Depuis sa création en 1833, le Grand Orient de Belgique défend la franc-maçonnerie dans sa dimension « adogmatique et progressiste ». Elle ne peut donc être assimilée à une église ou tout autre structure proposant une pensée unique. Elle n’est pas plus un parti politique ou une organisation syndicale. Bien qu’ancrée dans le monde réel, elle n’est pas pour autant un centre laïque. Elle est fondamentalement attachée à la liberté d’opinion, la liberté de conscience et réfractaire à toute instrumentalisation ou contraintes extérieures.

Saisir des mots clefs à rechercher

Affichage des articles dont le libellé est Conférences Expo Événements. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Conférences Expo Événements. Afficher tous les articles

vendredi 21 février 2020

Labour of the R:.L:.Synergy working at the East of Europe on Saturday, 29.02.2020, in the temple of the Grand Orient of Belgium, Laekenstreet 79, at B1000 Bruxelles


Dear BB:. and SS:.,

Worshipful Master - B:. Philippe Degouis invites you to the next Labour of the R:.L:.Synergy
working at the East of Europe on Saturday, 29.02.2020, in the temple of the Grand Orient of
Belgium, Laekenstreet 79, at B1000 Bruxelles.

The Labour will be held in English.

We'll start the meeting with lunch together at 13:00 held in the Temple Building.

The program of the Labour (start at 14:30) is:

1 Ritual opening of the works;
2 The Secretary's report on our last meeting;
3 Reading of correspondence;
4 Oaths of affiliation;
5 Masonic paper (planche) of B:. Michel:
"The progress of the so-called "populist" parties in Europe: Does it concern us as Freemasons?";
6 Masonic paper (planche) of S:. Iwona:
"Are we - Freemasons - armed to face political /social challenges/threats?";
7 Statements in the interest of the Lodge, the Order, and Humanity;
8 Chain of Union;
9 Sack of Propositions and Widow's pouch;
10 Ritual closure of works.

After the works, at 16:00 you are invited to explore the building of the Grand Orient of Belgium, with its numerous temples, and after 18:00 to explore the city of Brussels with us!

We ask you to confirm your presence as soon as possible as well as whether you will attend lunch at 13:00 (we must inform the kitchen in advance of the number of BB:. and SS:. who will eat)!
Please send the confirmation to max.bojarski@gmail.com.
Happy to see you soon,

With a triple fraternal accolade

B:. Max Bojarski
Secretary
R:.L:.Synergy at the East of Europe
Grand Orient of Poland

Les femmes en maçonnerie au musée de la FM de Bruxelles 1717-2017 | Musée Belge de la Franc-Maçonnerie

Les femmes frappent à la porte du Temple. 1717-2017

Par Laetitia CARLIER, Conservateur et Commissaire de l’exposition.

L’accession des femmes en Maçonnerie est une histoire récente et le résultat d’un long cheminement. Ce dernier est étroitement lié à l’évolution de notre société : au développement de mouvements féministes, aux batailles menées pour l’égalité des droits et la reconnaissance civile des femmes, etc…

Ces combats ont été menés par des femmes mais aussi par des hommes. Par exemple, l’enseignement a été le premier droit de la femme dans notre pays, grâce à des frères comme Charles Buls, Pierre Tempels, Auguste Couvreur… et bien d’autres, qui ont contribué à la laïcisation de l’enseignement et à son accès aux filles.

La franc-maçonnerie, en tant que reflet de la société, s’emploie peu à peu à entrevoir la femme capable de réfléchir librement, d’exercer ses droits : elle s’oriente vers un combat plus social, qui lui donne accès à de nouvelles professions.

L’idée de mixité en maçonnerie émane de frères et non de femmes du monde profane ; et, la création de la première loge exclusivement féminine en Belgique a également pu voir le jour grâce à l’appui de frères belges.

La femme a dû attendre longtemps que la société l’accepte comme personne à part entière dans la vie active et avant que la maçonnerie ne s’ouvre à elle et lui laisse la possibilité de trouver sa place au sein de cette communauté de pensée. Que ce soit par le biais d’une franc-maçonnerie mixte ou uniquement féminine - choix fait selon la sensibilité et les attentes de chacune - la femme en maçonnerie est une histoire récente, mais néanmoins en pleine expansion.

C’est ce que nous souhaitons démontrer dans l’exposition temporaire du Musée belge de la Franc-Maçonnerie grâce à une scénographie qui s’articule selon deux axes :

Une présentation historique retraçant l’évolution de l’accès des femmes aux loges avec un éclairage particulier posé sur notre pays et ses particularismes.

Une exposition de photographies contemporaines réalisées par Henk Van Hellem. C’est dans le cadre de notre manifestation et de son sujet qu’il a effectué une série de portraits en noir et blanc de femmes maçons posant devant un arrière-plan spécifiquement choisi par chacune d’entre-elles.

Le pont est ainsi dressé entre le passé et le présent…

Renseignements : www.mbfm.be

jeudi 23 janvier 2020

Leçon publique de la CHAIRE VERHAEGEN 2020 sur le thème de la « La franc-maçonnerie: une religion parmi d’autres ? » le mercredi 19 février 2020 à 18h30 Auditoire Dupréel (ULB, Avenue Jeanne 44, 1050 Bruxelles, Campus du Solbosch, Bâtiment S, 1er étage)

Valérie PIETTE, Doyenne de la Faculté de Philosophie et Sciences sociales,
Pascal DELWIT, vice-Doyen de la Faculté de Philosophie et Sciences sociales,
Thomas BERNS, Président du Département de Philosophie, Éthique et Sciences des religions et de la laïcité,

ont l'honneur de vous inviter à la 

Leçon publique de la CHAIRE VERHAEGEN 2020 
sur le thème de la « La franc-maçonnerie: une religion parmi d’autres ? »

Les mythes, symboles et rites de la franc-maçonnerie, ses allusions au Grand Architecte de l’Univers, au Volume de la Loi sacrée ou à l’immortalité de l’âme, ses références à la symbolique biblique ou à l’hermétisme de même que l’initiation et son caractère secret, laissent entendre que divers aspects de la franc-maçonnerie ressemblent à s’y méprendre à une religion. La franc-maçonnerie serait-elle dès lors une religion parmi d’autres ?

par le Professeur Baudouin DECHARNEUX
en sa qualité de titulaire de la Chaire Théodore Verhaegen 2019-2020

Philosophe, historien des religions et membre de l'Académie royale de Belgique,
Professeur au Département de Philosophie, Ethique et Sciences des religions et de la laïcité, à l'Université Libre de Bruxelles
et Directeur du Centre interdisciplinaire d’Etude des Religions et de la Laïcité (CIERL)

La leçon publique se tiendra le mercredi 19 février 2020 à 18h30
Auditoire Dupréel (ULB, Avenue Jeanne 44, 1050 Bruxelles, Campus du Solbosch, Bâtiment S, 1er étage)

Un verre de l’amitié suivra la conférence inaugurale

Entrée libre, mais sur inscription uniquement, tant pour la leçon publique que pour les autres leçons :

>>> cliquez ici

Clôture des inscriptions : le mercredi 12 février 2020

Les autres leçons seront données dans le cadre du cours "Histoire de la Franc-Maçonnerie" :

26 février : « Qu’est-ce que la franc-maçonnerie ? Questions philosophiques autour d’un mouvement protéiforme »
4 mars :  « Construire l’humain. Entre paradigme de la construction et univers biblique »
11 mars :  « Une autre façon dessiner les contours du visible et de l’invisible : entre rite, symbole et mythe »
18 mars :  « L’héritage des Lumières ou déclinaison autour du concept de raison »
25 mars :  « La fracture avec le religieux et l’émergence d’une autre conception du sacré »

Les conférences auront lieu le mercredi de 18h à 20h, Grande salle du CIERL, 17 avenue Franklin Roosevelt à 1050 Bruxelles

Site web : phisoc.ulb.be

Contact : com.phisoc@ulb.be

Conférence-débat | Rencontre avec Charlie Hebdo | Le Jeudi 13 février à l’ULB à 20h

Le 7 janvier 2015, l’attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo faisait douze morts et onze blessés, dont une majeure partie de l’équipe du journal satirique. 

Une onde de choc a alors parcouru l’ensemble de la planète, avec un slogan affiché sur les murs Facebook, dans toutes les langues: "Je suis Charlie". On a touché à la liberté de la presse, à la liberté d’expression, au blasphème, à la liberté d’exercer son esprit critique.

Aujourd’hui, cinq ans plus tard, que reste-t-il de l’esprit Charlie et des valeurs qu’il véhicule ?

Le Centre d'Action Laïque et l'Université libre de Bruxelles vous proposent d'en débattre lors d'une
Conférence-débat | Rencontre avec Charlie Hebdo | Le Jeudi 13 février à l’ULB à 20h

Avec:

Gérard BIARD, rédacteur en chef de Charlie Hebdo
Marika BRET, DRH de Charlie Hebdo
Laura CALABRESE, professeure de communication à l’ULB
Jean-Jacques JESPERS, professeur de journalisme à l’ULB

En pratique :

Le jeudi 13 février à 20h (ouverture des portes dès 19h)
À l'Université libre de Bruxelles, campus du Solbosch, auditoire Henri La Fontaine (bât. K)
Inscription obligatoire. Attention : pour des raisons de sécurité, une pièce d’identité sera exigée à l’entrée  

>>> INSCRIPTION EN LIGNE

L’expo indispensable au Centre d’Action Laïque du 3 au 14 février >>> www.laicite.be

vendredi 17 janvier 2020

Charlie Hebdo : cinq ans après | La liberté d’expression, c’est fini ?! Université Libre de Bruxelles Conférence-débat Bruxelles 13/02/2020

Le 7 janvier 2015, l’attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo faisait douze morts et onze blessés, dont une majeure partie de l’équipe du journal satirique. 

Une onde de choc a alors parcouru l’ensemble de la planète, avec un slogan affiché sur les murs Facebook, dans toutes les langues: « Je suis Charlie »

On a touché à la liberté de la presse, à la liberté d’expression, au blasphème, à la liberté d’exercer son esprit critique. 

Aujourd’hui, cinq ans plus tard, que reste-t-il de l’esprit Charlie et des valeurs qu’il véhicule?

L’Université libre de Bruxelles et le Centre d’Action Laïque vous proposent d’en débattre le jeudi 13 février lors d’une rencontre avec Charlie Hebdo.

Avec:

Gérard Biard, rédacteur en chef de Charlie Hebdo
Marika Bret, DRH de Charlie Hebdo
Laura Calabrese, professeure de communication à l’ULB
Jean-Jacques Jespers, professeur de journalisme à l’ULB depuis 1980 où il enseigne l’éthique du journalisme. Il a également été journaliste durant 35 ans à  la RTBF.
Modération: Sandra Evrard, rédactrice en chef d’Espace de libertés, le magazine du Centre d’Action Laïque.

Une conférence-débat proposée en marge de l’exposition Charlie Hebdo. L’expo indispensable, à découvrir au Centre d’Action Laïque du 3 au 14 février.

En Pratique :

Le jeudi 13 février 2020 à 20h. Ouverture des portes à 19h. (Veuillez noter qu’une fois la conférence commencée, les portes seront fermées et il sera impossible d’entrer dans l’auditoire).
À l’Université Libre de Bruxelles – Auditoire Henri La Fontaine (Campus du Solbosch, bâtiment K, auditoire K1.105 )

Inscriptions obligatoires:
de préférence via le formulaire en ligne: http://bit.ly/charliehebdo13février
par téléphone au 02/627.68.11
Attention: pour des raisons de sécurité, une pièce d’identité sera exigée à l’entrée.

jeudi 19 décembre 2019

JEUDI 23 JANVIER 2020 À 18H15 BRUXELLES – PALAIS DES ACADÉMIES – AUDITORIUM ALBERT II Séance d'ouverture de la douzième session annuelle du Collège Belgique à Bruxelles : Il n’est pas de paix durable sans justice sociale CLAUDE TOMBERG – DIDIER VIVIERS – ALAIN SUPIOT

L’affirmation solennelle selon laquelle « une paix universelle et durable ne peut être fondée que sur la base de la justice sociale » n’a pas été le fruit d’un idéalisme naïf, mais l’amère leçon tirée des massacres déments qui ont marqué la première moitié du XXe siècle. 

L’injustice sociale, si elle excède certaines bornes, engendre inéluctablement la violence entre et à l’intérieur des nations, contre des groupes érigés en boucs émissaires. 

Tirant les leçons de cette expérience, les grandes déclarations de l’après-guerre ont fait de la réalisation de la justice sociale « le but central de toute politique nationale et internationale »

Mais depuis 40 ans, la plupart des gouvernements se sont détournés de cet objectif. Pour cultiver leurs avantages comparatifs dans une concurrence devenue mondiale, ils se sont engagés dans une course au moins-disant social, fiscal et écologique, qui a engendré un creusement vertigineux des inégalités. Celui-ci nourrit en retour un puissant sentiment d’injustice sociale, ainsi que l’émigration massive de jeunes, privés de travail décent dans leur propre pays. 

Cette rage sourde contre l’injustice est aujourd’hui captée par des démagogues, qui la détournent vers des ennemis intérieurs ou extérieurs. Nous sommes ainsi à nouveau confrontés à la question des conditions institutionnelles de la non-violence.

Documents préliminaires :

Invitation - format pdf

mercredi 4 décembre 2019

La R.L. Les Amis Philanthropes organisera le lundi 9 décembre 2019 à 20h à la rue de Laeken une tenue de commémoration des 100 ans de la Société des Nations

Cliquer sur l'image !
A l’heure où la paix est menacée et le multilatéralisme est sérieusement remis en question, la R.L. Les Amis Philanthropes a estimé qu’à la veille de la Journée des Droits de l’Homme, il était de son devoir de s’interroger sur les fondements de la Paix dans le monde.

En collaboration avec la Fondation Henri La Fontaine, nous aurons le privilège d’accueillir, comme conférencier, le Frère Gabriel Galice, actuel Président du GIPRI, Institut International de Recherche pour la Paix à Genève. 

La Fondation GIPRI est reconnue comme « messager de la paix » par les Nations Unies.

Cette tenue exceptionnelle se tiendra au grade d’apprenti et n’est pas ouverte aux sœurs.

Colloque : HOMO FABER ET L'AVENIR DU TRAVAIL : Samedi 7 décembre 2019 de 9h.30 à 17h.30 : Académie Royale de Belgique Espace Baudouin II (Écuries), rue Ducale 1, 1000 Bruxelles

Colloque : HOMO FABER ET L'AVENIR DU TRAVAIL
Samedi 7 décembre 2019
de 9h.30 à 17h.30

Académie Royale de Belgique
Espace Baudouin II (Écuries),
rue Ducale 1, 1000 Bruxelles

>>> Inscription Colloque

lundi 2 décembre 2019

«Les rituels laïques» Vendredi 6 décembre de 14h à 17h30 17, avenue Roosevelt, Grande Salle du CIERL

A l’occasion du cinquantième anniversaire de la création du Centre d’Action laïque et de la structuration du mouvement laïque en tant que communauté philosophique, le Centre interdisciplinaire d’Etude des Religions et de la Laïcité (CIERL) organise une après-midi d’étude sur le thème des rituels laïques.

Argument

Le Centre d’Action laïque a été fondé à Bruxelles en 1969. Faisant le constat que le combat pour une laïcisation en profondeur des institutions politiques de la Belgique était rendu complexe par la pilarisation de la société belge — à savoir une juxtaposition de piliers idéologiques et philosophiques en son sein, entérinée dans le droit à partir de 1959 —, le monde laïque a choisi de s’inscrire lui aussi dans cette logique. Il a choisi aussi d’y développer un pôle puissant, fédérant les organisations et les individus qui entendaient mettre en avant leur liberté de pensée et revendiquer l’autonomie de la personne par le truchement d’un combat pour la laïcité politique et philosophique.

Depuis cinquante ans cette coupole fédérant diverses organisations laïques, aux sensibilités et aux objectifs différents, a réussi à être reconnue et financée par les autorités de ce pays, au même titre que les cultes reconnus. Développant cette logique, elle s’est plu à laïciser un certain nombre de pratiques symboliques, de manière à offrir des rituels laïcisés aux familles désireuses de marquer les événements de la vie par des rites de passage dégagés du poids de la tradition religieuse. Ainsi, les citoyens qui le souhaitent peuvent aujourd’hui faire appel au réseau laïque pour des célébrations diverses, tels les mariages ou les funérailles, afin de leur donner sens et de les inscrire dans un processus qui offre aux personnes incroyantes une dignité comparable à celles bénéficiant des rites des différents courants religieux.

Cinquante ans après la naissance du Centre d’Action laïque, il nous a paru utile d’en faire le bilan. Nous entendons lors de ce séminaire interroger à la fois les fondements de ces rituels laïques, leur rapport à la notion de rite et aux pratiques religieuses traditionnelles, leur esthétique et mise en scène, ainsi que leur mise en œuvre et la créativité qui y président.

Orateurs  :

Baudouin Decharneux, professeur à l’ULB
Thomas Gillet, maître-assistant à la Haute École de Bruxelles-Brabant
Andrée Poquet, vice-présidente du CAL, membre du Service laïque d’Aide aux Personnes
Jean-Philippe Schreiber, professeur à l’ULB
Cécile Vanderpelen, professeur à l’ULB

Informations et inscriptions :

Mme Dominique Paulus
Dominique.Paulus@ulb.be
+32 (0)2 650 38 49

dimanche 1 décembre 2019

32ème Colloque de la laïcité au château du Karreveld le samedi 7 mars 2020 de 9h à 17h

Nous en sommes à notre 32éme édition du colloque de la laïcité. Il aura lieu au château du Karreveld le samedi 7 mars 2020 de 9h à 17h.

Le programme et l'affiche figurent sous l'image. 

Ce colloque sera dédié à "Intelligence artificielle. Mon boss ou ma camarade de boulot ?  Que sera le travail de demain ?"

C’est LA grande interrogation du moment, et elle s’inscrit dans celle qui concerne notre futur climatique.

D’un côté, nous avons le monde des entreprises et des banques qui poussent au « tout au numérique », et le remplacement de travailleurs par des robots, avec embauche de travailleurs spécialement formés pour les diriger, les réparer et concevoir les robots de nouvelles générations.

De l’autre, nous avons la grande masse des populations des secteurs agricoles, des in- dustries traditionnelles, des services publics manuels et du non marchand dans lequel le travail humain et/ou relationnel est prépondérant (quoique des robots de divertissement ont fait leur entrée dans des homes de personnes âgées !). Un travail généralement sous-payé.

Particulièrement dans le monde de l’agriculture car les pressions sur les prix, exercées par les grands groupes de distribution alimentaire, sont insoutenables. Car l’instauration de bourses mondiales des matières premières, y compris ali- mentaires, empêche de payer justement les travailleurs. Car l’industrie de l’habillement utilise des travailleuses – esclaves de pays très pauvres.

Le résultat est la société de gaspillage, l’exploitation intensive de la force de travail et des ressources de l’environnement. Au profit de quelques-uns : les grandes multinatio- nales, les puissances financières qui détournent les revenus générés par le travail au lieu de les rediriger vers les pouvoirs publics, de plus en plus désargentés et devenus inca- pables de remplir leur mission de justice sociale. C’est ainsi que notre système de sécu- rité sociale est très menacé.

Quels sont les espoirs, les alternatives, les pistes à suivre pour une société de progrès mais aussi de solidarité ? Notre colloque croisera les regards d’étudiants, de jeunes et ceux des experts pour répondre mieux encore à vos interrogations.

Bienvenue donc à tous pour en discuter ce 7 mars prochain au château du Karreveld.

Bien frat:.
Charles

dimanche 24 novembre 2019

MERCREDI 4 DÉCEMBRE 2019 À 17 HEURES : Pirenne, l'inventeur de la Nouvelle Histoire, par HERVÉ HASQUIN | PALAIS DES ACADÉMIES

Hervé Hasquin

Né à Charleroi le 31 décembre 1942.

Élu correspondant (Classe des Lettres et des Sciences morales et politiques) le 7 janvier 2002 ; devenu membre le 15 mai 2004 ; membre émérite le 1er janvier 2018. Secrétaire perpétuel du 1er janvier 2008 au 31 déccembre 2017. Secrétaire perpétuel honoraire.

Historien des Temps modernes et de l’Époque contemporaine.

Professeur à l’Université libre de Bruxelles. 

Président du Conseil et Recteur honoraire de l’Université libre de Bruxelles. Homme politique. Ancien sénateur et député. Ancien Ministre-Président de la Communauté française de Belgique. Ancien Président du Conseil d’administration du Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme. Ancien président du CPAS et ancien conseiller communal de la commune de Silly (Hainaut).

Prospectus du cycle « Les avants-gardes dans la Belgique d'avant-garde (1880-1919) » - format pdf

samedi 2 novembre 2019

VALEURS MACONNIQUES ENJEUX CLIMATIQUES



Jean-Louis D.
RL Les Amis philanthropes (GOB)
Coordinateur du groupe pilote Alliance interobédientielle « Il est temps »

>>> groupe.pilote@ilestttemps.be

vendredi 25 octobre 2019

California wildfires: tens of thousands ordered to evacuate | The Guardian 25 Oct 2019



Tens of thousands in California were ordered to evacuate their homes on Thursday as wildfires raged in the north and south, after dry, windy weather prompted the state’s largest utility company to impose sweeping electrical blackouts.

More than 40,000 in southern California were ordered to evacuate as wildfires burned near a Los-Angeles area neighborhood. Several homes burned Thursday as two fires fanned by powerful winds swept through dry brush to the edge of communities in the Santa Clarita area. No injuries were immediately reported, but the LA fire chief said there was no containment of either blaze.

Earlier in the day, the Kincade fire, in the Sonoma county wine region of in northern California, exploded to more than 10,000 acres (15 sq miles, or 39 sq km). Authorities ordered evacuations for nearly 2,000 people in and around Geyserville, a small town and popular destination for wine country tourists. By Thursday evening, the fire had grown to 25 sq miles, and was 5% contained.

In Napa county, a large smoke cloud from the Kincade fire marred a clear blue sky. Strong winds whipped through tree branches and yellowing grape vines, bringing respite from the high temperatures and relentless sun.

While the cause of the fire has yet to officially be confirmed, Pacific Gas & Electric said it had a problem with a transmission tower near where the Kincade fire ignited. The company filed a report with the state utilities commission on Thursday, saying it had become aware of a transmission-level outage in the Geysers region in Sonoma county around 9.20pm on Wednesday.

The wildfire was reported minutes later in the same area, although it is not clear whether the malfunction sparked the blaze.

Dangerous weather conditions prompted electrical shutoffs across the state as PG&E, whose power lines have been found responsible for sparking previous deadly wildfires, and Southern California Edison sought to avoid catastrophe. The blackoutsaffected nearly a half-million people and PG&E announced it would impose more over the weekend.

lundi 16 septembre 2019

Conférence sur le mythe du complot Judéo-maçonnique | UMONS 16 octobre 2019

Conférence de Christian Jassogne, Premier Président honoraire de la Cour d'appel de Mons, Président du Conseil de Direction de l'Ecole de Droit. En collaboration avec les Professeurs Serge Deruette, Vincent Trovato et Patrick Vassart.

Le mythe du complot judéo-maçonnique, malgré son manque de fondement, continue à survivre sur Internet, au milieu de beaucoup de stupidités du même genre, mais moins graves par leurs conséquences.

Les dégâts causés par ce mythe, sans cesse réadapté aux intentions malveillantes de ceux qui y adhèrent, ont été dramatiques. On ne peut pas se contenter de hausser les épaules, l'histoire démontre que le danger est réel.

Le ventre est encore fécond d'où a surgi cette chose immonde (B. Brecht).


[ Le 13 octobre 2016

Christian Jassogne, Président du Conseil de Direction de l'Ecole de Droit, a tenu une conférence sur le mythe du complot Judéo-maçonnique, de ses origines à nos jours !

Plein succès pour la conférence de Christian Jassogne, Président du Conseil de Direction de l’Ecole Droit ! 

Plus de 350 participants ont assisté à l’exposé du Premier Président honoraire de la Cour d’appel de Mons, qui était assisté de Roger Lorent, ancien avocat du barreau de Charleroi (presque 90 ans !), à l’occasion de la sortie de leur livre.

L’originalité et la difficulté de l’exposé consistaient à mettre en continuité historique les diverses versions du mythe. Et on peut dire que le défi a été relevé brillamment en 1h15 !

Tout commence en 1797 avec la première thèse complotiste, émise par le Père Jésuite Barruel, qui prétend que les hauts grades de la franc-maçonnerie française, infiltrés par les Illuminés de Bavière, ont secrètement tout organisé lors de la révolution de 1789. Le mythe initial était né !

Des années plus tard, entre 1850 et 1894, la version raciste du mythe se répand (la franc-maçonnerie, infiltrée et manipulée par les juifs, est devenue « synagogue de Satan »). Le mal était fait.

Fin du 19e siècle, le mythe explose avec l’affaire Dreyfus. La presse se déchaîne. Le grand complot judéo-maçonnique, c’est l’anti-France. L’antisémitisme triomphe.

En 1900, les services secrets du Tsar Nicolas II entrent en scène avec le célèbre faux fabriqué contre les juifs, « les protocoles des sages de Sion ».

La guerre 14-18 fait peu à peu oublier ce document mais, dès la révolution russe, c’est reparti avec les Bolchéviques qui haïssent le capitalisme… donc les Juifs et leurs complices les francs-maçons.

Mais le pire reste à venir avec l’Allemagne sous Hitler qui répand le mythe du complot judéo-maçonnique étendu aux Bolchéviques, partout en Europe et même en Amérique. Un complotisme à toutes les sauces !

La suite, ce sont les camps… l’horreur absolue !

Le livre « Le Mythe du complot Judéo-maçonnique, de ses origines à nos jours » est disponible au CIPA asbl (Centre International de Phonétique Appliquée) au prix de 4 euros. ]

mardi 10 septembre 2019

G∴O∴B∴ à l’Or∴ d’Ath a le plaisir de vous inviter à participer à la Tenue Blanche Ouverte (Mixte et Inter Obédientielle (1)) qu’elle consacre à la présentation des travaux réalisés au sein du Triangle Darwin Le samedi 23 novembre 2019 à 15H30 75, rue de Laeken, 1000 Bruxelles

La R∴ L∴ Saint Jean La Renaissance
G∴O∴B∴ à l’Or∴ d’Ath a le plaisir de vous inviter à participer

à la Tenue Blanche Ouverte (Mixte et Inter Obédientielle (1)) qu’elle consacre à la présentation des travaux réalisés au sein du Triangle Darwin

Le samedi 23 novembre 2019 à 15H30
75, rue de Laeken, 1000 Bruxelles

Les nouvelles chaînes de Prométhée

Éthique des progrès

Depuis 2008, le groupe de réflexion « Darwin » réunit des Francs-Maçons désireux de réfléchir à des problèmes de société et de diffuser le résultat de leurs réflexions vers un public le plus large possible.

Après « Bioéthique, un progrès pour l’humanité » (2012), « Transhumanisme, à la limite des valeurs humanistes » (2015) et « Quand le Darwinisme reste dérangeant » (2017), nous vous proposons un panel de réflexion sur « L’Éthique des Progrès ».

L’histoire nous parle de Prométhée ou de Gilgamesh voulant être l’égal des dieux et recherchant l’immortalité. Dès lors, pourquoi ne pas nous réjouir des progrès de la science, dans la connaissance de la vie et de la vie humaine en particulier, de même que dans la compréhension du monde ?

L’accélération actuelle des progrès dans de multiples domaines serait-elle le signe d’une apocalypse pronostiquée avec fracas ?

Chaque découverte est un défi. Chaque nouveauté peut engendrer des craintes. Chaque innovation en appelle à une prise de responsabilité. Cela a toujours été.

Alors, où est aujourd’hui la différence ? Sans doute dans l’accélération des développements tech-nologiques qui, même s’ils sont sources de progrès et de liberté, interrogent l’essence même de ce qu’est l’être humain.

Or, à mesure que la technique nous permet de transformer la nature, jusqu’à nous en émanciper, le développement de la technologie nous conduit aussi à contrôler et à asservir notre vie.

Ces quelques réflexions éthiques nous conduisent à (re)penser l’humain et à (ré)inventer l’huma-nisme. Elles suggèrent aussi une sorte de boucle : le progrès des sciences favorise une plus grande liberté, notamment dans la gestion de notre quotidien ; mais à condition qu’une éthique en supervise l’intention : celle d’inscrire ou de réinscrire l’humain dans la perspective ouverte par le progrès lui-même.

(1) Tenue ouverte aux profanes dont un F∴ou une S∴ répond. Seuls les FF∴ de la C∴O∴D∴ revêtent leur sautoir. Ni tablier, ni gants blancs
Cette tenue est organisée sous la responsabilité de la R∴L∴ Saint Jean la Renaissance (G∴O∴B∴ à l’Or∴ d’Ath) et du Triangle Darwin avec le soutien des R∴R∴L∴L ∴ suivantes :

G∴O∴B∴ 
Action et Solidarité n°1 (Bruxelles) - AmicitiA (Mouscron) – Branding (Brussel)
De Viertorre (De Panne) – Les Amis Philanthropes (Bruxelles)
Les Amis Philanthropes n° 2 Alpha (Bruxelles) – Les Amis Philanthropes n°2 Omega (Bruxelles)
Les Amis Philanthropes n°3 (Bruxelles) – La Parfaite Intelligence et l’Étoile Réunies (Liège)
La Parfaite Union (Mons) – La Renaissance (Ath) – La Pyramide (Waterloo)
Les Trois Niveaux (Ostende) – Hiram (Liège) – Les Vrais Amis de l’Union et du Progrès Réunis (Bruxelles)
Libre Examen n°2 (Bruxelles) – Open Raam (Leuven) – Phoenix (Oostende)
Saint Jean d’Écosse (Bruxelles) – Union et Charité n°2 Lucien Dufrasne (Mariemont)
Voltaire (Bruxelles)

LITHOS 
Alegria (Sint Niklaas) – Lessing (Bruxelles) – Terres Nouvelles (Huy) – Zoektocht (Vil-
voorde)

D∴H∴ 
887 Sagesse (Bruxelles) – 888 Latonia (Bruxelles)
944 Germaine Devalet Persévérance Nouvelle (Tournai) – 1094 L’Équerre (Bruxelles)
1142 Beauté (Loupoigne) – 1190 Het Daghet (Hasselt)
1436 Le Prisme (Jodoigne) – 1544 Pierres Vives (Liège) – 1568 Arbre de Vie (Mons)
1575 L’Arbre de Lumière (Loupoigne) – 1614 Érasme (Bruxelles) – 1628 ’t Ateljee (Sint Niklaas)
1709 La Truelle (Ath) – 1726 Ankh (Oostende) – 1747 Craie et Charbon (La Malogne-Mons)

G∴L∴F∴B∴ 
Épona (Mons) – Initio (Liège) – La Pierre Blanche (Liège)
La Source (Bruxelles) – Séléné (Ath)

G∴L∴B∴ 
Acacia (Liège) – La Ligne Équitable (Mons) – Le Dodécaèdre (Mons)

G∴O∴de F∴ 
Énosis (Boulogne-sur-Mer) - L’Amitié (Boulogne-sur-Mer)
La Fraternité Vendéenne (La Roche sur Yon) - La Lumière du Nord (Lille)
La Tolérance - La Réole (Langon 33) – Les Démocrates (Paris)
Recherche et Convivialité (Lyon) – L’Union Fraternelle (Surgères)

G∴O∴L∴  Diogènes (Turnhout) – Hermione (Alzette)
G∴L∴M∴F∴  Pandore (Lille)
G∴L∴B∴M∴M∴  Horus n°5 (Bothey)

ainsi que de la

Fraternelle/Broederkring The Link

jeudi 6 juin 2019

La France célèbre le 6 juin 1944 avec Donald Trump

vendredi 3 mai 2019

Nuit des Musées 2019 au musée de la Franc-Maçonnerie

Le musée de la Franc-Maçonnerie participe à la Nuit des Musées le samedi 18 mai 2019, offrant ainsi l’occasion de découvrir l’influence de la franc-maçonnerie sur l’évolution de la société !

Pour la Nuit des Musées, le musée de la Franc-Maçonnerie ouvre ses portes gratuitement en nocturne le 19 mai 2019 pour nous faire découvrir l’histoire de cette organisation initiée en 1778 par Benjamin Franklin. On y retrouve des milliers de documents témoignant du rôle joué par les loges dans l’histoire de la République, notamment lors du choix de ses valeurs : la tolérance, la laïcité et la solidarité.

Ainsi, plus de deux siècles d’histoire sont présentés dans 400 mètres carrés ; on découvre des décors et objets rituels ayant appartenu aux loges et aux maçons, ainsi que des sceaux, bijoux, médailles, manuscrits, gravures et livres d’architecture. Aussi, de nombreuses photographies éclairent le quotidien des Franc-Maçons.

Au programme de la Nuit des Musées 2019 au Musée de la Franc-Maçonnerie :

Des visites guidées avec des conférenciers.
Une visite insolite, à faire pour enfin comprendre cette mystérieuse institution…

Une visite libre de l’exposition temporaire sur Léonard de Vinci décrypté
En savoir plus sur https://www.sortiraparis.com/arts-culture/exposition/articles/116008-nuit-des-musees-2019-au-musee-de-la-franc-maconnerie#8de8wVW2uK3oRBfJ.99

lundi 15 avril 2019

Le dimanche 28 avril 2018, rue de Laeken 79, à 1000 Bruxelles : Masonica ou le secret à livre ouvert, par Jean Rebuffat | Entre Les Lignes

Une vue du grand Temple lors de l'édition 2017 de Masonica
La franc-maçonnerie est une société dont on dit généralement qu’elle est secrète, ce à quoi il sera rétorqué qu’elle est en fait discrète et que le seul secret qui tienne est double. Il réside intérieurement  dans l’initiation elle-même (tenant à l’indicible, à l’ineffable, bref à quelque chose qui ressort de l’émotion artistique) et extérieurement dans le fait que si le franc-maçon peut révéler son appartenance, il est tenu de ne pas le faire quant à celle de ses frères et de ses sœurs. 

Mais entrouverte en temps ordinaire, la franc-maçonnerie joue parfois carrément aux portes ouvertes et ce sera le cas à Bruxelles, le dimanche 28 avril, lors de Masonica, la quatrième édition du livre maçonnique.

La littérature maçonnique est florissante mais ne comprend pas que des livres destinés aux initiés, loin s’en faut. Le polar, notamment, regorge d’enquêteurs francs-maçons, dont le plus célèbre est le commissaire Marcas. Les livres de Giacometti et Ravenne figurent partout en tête de gondole. Mais un salon du livre qui se respecte, maçonnique ou non, propose aussi des séances de dédicace et des animations diverses. Ici, cinq conférences-débat seront proposées touchant des thèmes grand public. L’information habituelle, sur la maçonnerie, touche trop souvent aux marronniers et au complotisme, ce qui, on s’en doute, s’amplifie en ces périodes où fake news et terre-platisme resplendissent.

« Imaginaire et franc-maçonnerie », « Les valeurs de la franc-maçonnerie sont-elles ringardes ? », « La franc-maçonnerie dans le monde », « L’église, la loge et le pouvoir » et « La complexité de la franc-maçonnerie » permettront à des intervenants maçons ou non (il y a même un évêque), français ou belges, journalistes, écrivains, philosophes, érudits ou simples curieux, de dire leur point de vue et de répondre aux questions d’un public généralement nombreux et ravi, par parenthèse, de découvrir par la même occasion la beauté du patrimoine. La manifestation, en effet, se tient dans les locaux du Grand Orient de Belgique, et plus spécialement dans le Grand Temple Henri La Fontaine, le plus vaste temple maçonnique d’Europe continentale, un monument classé qui n’est généralement accessible au grand public que lors des journées du patrimoine ou de quelques actions spécifiques comme celle-ci.

Les deux loges qui organisent l’événement s’appellent « Les Amis philanthropes » et « Fraternité » et font partie du Grand Orient de Belgique. Elles justifient leur dénomination par le fait que les bénéfices de la journée sont toujours versés à des associations comme (c’est le cas cette année) la plateforme citoyenne d’aide aux réfugiés. Le rayonnement véritable de la maçonnerie, bien loin des clichés et des fantasmes, se fait elle aussi dans la discrétion. Et c’est peut-être pour cela que conquis ou intéressés, des visiteurs profanes, selon l’expression consacrée, frappent ensuite à la porte du temple.

Le dimanche 28 avril 2018, rue de Laeken 79, à 1000 Bruxelles. Entrée 5 euros (gratuite pour les mineurs accompagnés)

Renseignements complémentaires, liste des auteurs, horaires des dédicaces et des tables rondes sur  www.masonica.be

mercredi 10 avril 2019

Le Grand Orient de Belgique, la Fédération belge du Droit Humain, la Grande Loge de Belgique, la Grande Loge Féminine de Belgique et Lithos Confédération de Loges organisent une conférence-débat ouverte à tous sur le thème : « Migration, une approche humaniste », le samedi 11 mai 2019 à la VUB

Bruxelles, le 2 avril 2019

Chère Madame,
Cher Monsieur,

Le Grand Orient de Belgique, la Fédération belge du Droit Humain, la Grande Loge de Belgique, la
Grande Loge Féminine de Belgique et Lithos Confédération de Loges organisent une conférence-débat ouverte à tous sur le thème : « Migration, une approche humaniste », le samedi 11 mai 2019 à la VUB.  

Vous trouverez le programme ci-après :

- dès 13.00 h : accueil des intéressés
- 14.00 h: Mme Hind Fraihi et M. Michel Praet : Introduction générale et maçonnique
- 14.20 h: M. Bart Somers : Politieke positionering met betrekking tot de migratie op Europees
vlak.
- 14.40 h: M. Willy Demeyer : Un projet humaniste, le projet “Villes hospitalières”
- 15.00 h: M. Hervé Hasquin : La Belgique, terre d’asile et de migrations
- 15.20 h: Mme Kati Verstrepen : Praktische aspecten van de migratie – verduidelijking van de
benamingen ‘migrant’ / ‘asielaanvrager’ / ‘vluchteling’.
- 15.40 h: M. François De Smet : Une réflexion sur l’aspect philosophique de la migration
- 16.00 h: Mme Caroline Pauwels : Filosofisch en maçonniek besluit op een humanistisch project.
- 16.20 h: débat avec Mme Hind Fraihi et M. Michel Praet comme modérateurs.
- 17.00 – 17.30 h: verre de l’amitié

Adresse de contact et inscription : 20190511vub@gmail.com
Nous vous remercions pour votre intérêt.

Les représentants du Grand Orient de Belgique, de la Fédération belge du Droit Humain, de la Grande
Loge de Belgique, de la Grande Loge Féminine de Belgique et de Lithos-Confédération de Loges.