Depuis sa création en 1833, le Grand Orient de Belgique défend la franc-maçonnerie dans sa dimension « adogmatique et progressiste ». Elle ne peut donc être assimilée à une église ou tout autre structure proposant une pensée unique. Elle n’est pas plus un parti politique ou une organisation syndicale. Bien qu’ancrée dans le monde réel, elle n’est pas pour autant un centre laïque. Elle est fondamentalement attachée à la liberté d’opinion, la liberté de conscience et réfractaire à toute instrumentalisation ou contraintes extérieures. Force, Sagesse et Beauté / Liberté, Égalité, Fraternité

Saisir des mots clefs à rechercher

vendredi 24 juin 2022

Histoire de la sexualité de Michel Foucault ( cliquer sur l'image ) | France culture 20 Juin 2022

Épisodes

1) Sea, sex and sun

>>> “La volonté de savoir”, pourquoi voulons-nous tout connaître du sexe ?

Le sexe est-il le problème fondamental que les hommes ont à résoudre ? C'est ce que pense Foucault, qui en 1976 fait paraître le 1er tome de l"Histoire de la sexualité". La sexualité que nous découvrons en nous nous appartient-elle ? Ou est-elle construite, comme tout mécanisme d'assujetissement ?

avec : Daniele Lorenzini (professeur de philosophie à l'université de Warwick (Royaume-Uni), spécialiste de l'oeuvre de Michel Foucault).


2) Le plaisir, une stylisation de soi ?

>>> "Histoire de la sexualité" de Michel Foucault, à quoi bon se maîtriser ?

Si la construction du "je" est le résultat de normes qui s'imposent à soi, le plaisir peut-il me faire devenir un sujet autrement ? C’est ce que nous enseigne Foucault : en envisageant des plaisirs qui contrecarrent nos désirs, en modifiant son rapport à soi, dans le jeu, peut-on se "créer" ?

avec : Michaël Foessel (philosophe, spécialiste de la philosophie allemande et de la philosophie contemporaine, et professeur à l'école Polytechnique).


3) “Le souci de soi”, pourquoi la sexualité n'est-elle pas qu'un plaisir solitaire ?

>>> “Le souci de soi”, pourquoi la sexualité n'est-elle pas qu'un plaisir solitaire ?

En 1984 paraît "Le souci de soi" : mais quel rapport entre le plaisir et le souci ? Comment le souci de soi peut-il organiser nos pratiques sexuelles et donner une direction morale et même politique à nos existences ?

avec : Judith Revel (philosophe et traductrice, professeure de philosophie contemporaine à l’université Paris Nanterre, spécialiste de Michel Foucault).


4) “Les aveux de la chair”, le plaisir est-il coupable ?

>>> “Les aveux de la chair”, le plaisir est-il coupable ?

Comment et pourquoi le plaisir sexuel est-il devenu coupable ? Et est-ce à force de culpabiliser le plaisir qu’on le provoque et l’intensifie ?

avec : Frédéric Gros (Philosophe, essayiste, professeur de pensée politique à Sciences-po Paris).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire