Depuis sa création en 1833, le Grand Orient de Belgique défend la franc-maçonnerie dans sa dimension « adogmatique et progressiste ». Elle ne peut donc être assimilée à une église ou tout autre structure proposant une pensée unique. Elle n’est pas plus un parti politique ou une organisation syndicale. Bien qu’ancrée dans le monde réel, elle n’est pas pour autant un centre laïque. Elle est fondamentalement attachée à la liberté d’opinion, la liberté de conscience et réfractaire à toute instrumentalisation ou contraintes extérieures. Force, Sagesse et Beauté / Liberté, Égalité, Fraternité

Saisir des mots clefs à rechercher

mercredi 29 juin 2022

Ukraine : la fin du monde russe ? | ARTE 23 mai 2022


Face au géant russe qui tente de s’imposer par la force, l’identité ukrainienne semble s’affirmer au fil des combats. Plongée au coeur de la lutte d'une nation pour retrouver sa souveraineté. 

En envahissant cette "fiction d’État" qu’est, selon lui, l’Ukraine, Vladimir Poutine reprend à son compte la devise des tsars : "souverain de toutes les Russie, la grande, la petite et la blanche". La première aurait pour capitale Moscou, la deuxième, Kiev, et la dernière, Minsk. Récemment, la Biélorussie, qui regardait un peu trop vers l’Ouest, a été violemment ramenée dans le "giron familial". Le dictateur biélorusse Alexandre Loukachenko, qui a réprimé les aspirations démocratiques de son peuple avec l'appui de Poutine, a apporté en retour son soutien à l’opération russe de "dénazification" de l’Ukraine. Si une proximité culturelle, linguistique et religieuse lie ces "pays frères" depuis des siècles, pourquoi le maître du Kremlin s’oppose-t-il à toute ambition de souveraineté de ses voisins ? L’Ukraine est-elle aussi russe que le prétend Poutine ? Et quand bien même le serait-elle, comment cette fraternité culturelle pourrait-elle justifier l’usage de la force ? À Odessa, ville portuaire située sur la mer Noire, le maire Gennadiy Trukhanov et ses administrés, pourtant russophones, ont décidé de défendre leur pays les armes à la main. À Kiev, Épiphane, le patriarche de l’Église orthodoxe d’Ukraine, se réjouit de voir de nombreuses paroisses inféodées à Moscou tourner le dos à la Russie. Dans les Carpates ukrainiennes, Andreï Kourkov, grand écrivain russophone qui a grandi en Ukraine, met sa plume et sa voix au service de la résistance. 

Identité ukrainienne 

Avec ce documentaire, la journaliste franco-russe Ksenia Bolchakova et le réalisateur Philippe Lagnier entreprennent un voyage au cœur de l’identité ukrainienne, qui s’affirme sur tout le territoire à mesure que les chars progressent. Des personnalités russes et biélorusses de premier plan telles que l’opposante au régime de Minsk Svetlana Tikhanovskaïa viennent enrichir la parole de ces politiciens, leaders religieux et intellectuels ukrainiens qui défendent leur patrie. Ensemble, ils déconstruisent le discours de haine martelé par Vladimir Poutine et esquissent les contours d’une nation souveraine.

Documentaire de Ksenia Bolchakova et Philippe Lagnier (France, 2022, 52mn)
disponible jusqu'au 23/06/2022

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire