Depuis sa création en 1833, le Grand Orient de Belgique défend la franc-maçonnerie dans sa dimension « adogmatique et progressiste ». Elle ne peut donc être assimilée à une église ou tout autre structure proposant une pensée unique. Elle n’est pas plus un parti politique ou une organisation syndicale. Bien qu’ancrée dans le monde réel, elle n’est pas pour autant un centre laïque. Elle est fondamentalement attachée à la liberté d’opinion, la liberté de conscience et réfractaire à toute instrumentalisation ou contraintes extérieures. Force, Sagesse et Beauté / Liberté, Égalité, Fraternité

Saisir des mots clefs à rechercher

vendredi 22 juillet 2022

∆∆∆ ∆∆∆ ∆∆∆ POUTINE, LE TSAR SOVIÉTIQUE, pensé et produit par Philippe Collin | France Inter 23 mai 2022

Qui est vraiment Vladimir Poutine ? Dans cette série en cinq épisodes, Philippe Collin vous propose de décrypter l'esprit du président russe depuis son enfance, les logiques historiques qui conditionnent son rapport au pouvoir, au peuple russe et aux relations internationales.

Tous les épisodes


>>> L'enfant de Leningrad 

Philippe Collin vous propose d'analyser comment Vladimir Poutine entretient déjà très jeune la nostalgie d'une Russie puissante, fantasmée par laquelle il cimente toujours aujourd'hui la société russe...

 

>>> L'espion russe

Philippe Collin retrace la carrière d'espion de Vladimir Poutine au KGB. L'agent y cultive déjà un grand mépris des principes de Liberté. Un parcours qui conforte ses convictions autoritaristes et sa...

 

>>> Le chat du Kremlin

Dans la Russie convalescente des années 1990, Philippe Collin décortique la folle et discrète ascension de Vladimir Poutine, depuis la mairie de Saint-Pétersbourg à l'intérim de la présidence russe, e...


>>> La danse de l'ours

Une fois élu président de la fédération russe, Vladimir Poutine rompt avec l'héritage désastreux des années 1990 et de Boris Eltsine. Découvrez comment il met en place son règne autocratique, comment...

 

>>> ∆∆∆ ∆∆∆ ∆∆∆ La Russie éternelle

Dans cet ultime épisode, Philippe Collin raconte comment, depuis sa réélection en 2012, Vladimir Poutine rêve d'aller au bout de sa vieille ambition, celle qui l'anime depuis si longtemps : le combat...


Le 31 décembre 1999, dernier jour du XXe siècle, à Moscou, Boris Eltsine s'adresse pour la dernière fois au peuple russe en tant que président de la Russie. Le pays sort d'une décennie chaotique. Il désigne son successeur pour assurer l'intérim jusqu'à la prochaine élection. C'est dans les dernières heures du XXe siècle, que Vladimir Poutine prend possession de la grande Russie. Personne ne peut imaginer que 22 ans plus tard, il serait toujours là.

L'an 2000. Vladimir Poutine entrait dans l'histoire comme l'ultime dirigeant russe du XXe siècle. Plus qu'un symbole, un signe du destin, voire une élection divine pour celui qui aspire aujourd'hui à réunir toutes les Russies, de Pierre le Grand à Joseph Staline. Mais que connaissons-nous réellement de Vladimir Poutine ? Par quel idéal est-il habité et animé ?

Entreprendre le récit de sa vie, c'est faire de l'histoire immédiate, assumer le fait que nous ne pourrons pas tout vous raconter parce que certaines archives nous manquent tant elles restent inaccessibles. Nous disposons seulement de son livre d'interviews paru à la fin des années 1990 "Première personne" qui laisse paraître un Vladimir Poutine qui n'est pas du tout celui qu'on voit aujourd'hui. C'est un Vladimir Poutine affable, démocrate, le libéral qui se dépeint d'une franchise assez étonnante. Ceci dit, il y a parfois urgence à récolter les éléments dont on dispose pour se fabriquer des outils et défendre au mieux un présent en danger.

  • Récit et production : Philippe Collin
  • Réalisation : Violaine Ballet
  • Assistance éditoriale : Irène Menahem et Aude Cordonnier
  • Reportages : Martine Abat
  • Documentation sonore : Frédéric Martin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire