Depuis sa création en 1833, le Grand Orient de Belgique défend la franc-maçonnerie dans sa dimension « adogmatique et progressiste ». Elle ne peut donc être assimilée à une église ou tout autre structure proposant une pensée unique. Elle n’est pas plus un parti politique ou une organisation syndicale. Bien qu’ancrée dans le monde réel, elle n’est pas pour autant un centre laïque. Elle est fondamentalement attachée à la liberté d’opinion, la liberté de conscience et réfractaire à toute instrumentalisation ou contraintes extérieures.

Saisir des mots clefs à rechercher

vendredi 16 juillet 2021

"La métamorphose" de Franz Kafka ( Cliquer sur l'image ) | France culture 14/07/2021

À retrouver dans l'émission AVIGNON - FICTIONS

Avignon 2021 - En direct du Musée Calvet |Un matin, "au sortir de rêves agités", Gregor Samsa, se réveille transformé en "une énorme bestiole immonde". Jamais nommée mais décrite précisément, carapace dure et bombée, multitude de pattes lamentablement fluettes et grouillantes, la bête a un corps qui dégoûte quiconque l’aperçoit.

Franz Kafka en 1923

Autour de Micha Lescot qui prête sa voix à ce récit de Kafka où tout est perçu par le prisme d’un être que personne ne veut ni voir ni entendre, Syd matters mélange les sonorités modernes de la musique électronique à celles plus intemporelles d'instruments acoustiques pour délivrer une interprétation très personnelle de La Métamorphose.

Un matin, "au sortir de rêves agités" , Gregor Samsa, se réveille transformé en "une énorme bestiole immonde". Jamais nommée mais décrite précisément, carapace dure et bombée, multitude de pattes lamentablement fluettes et grouillantes, la bête a un corps qui dégoûte quiconque l’aperçoit. À commencer par Gregor en personne. Il ne peut se reconnaître – et ce d’autant moins qu’il ne peut s’embrasser du regard. Et rien ne se dissipe, ce nouveau corps reste. Étranger à lui-même autant qu’à ses proches, le voyageur de commerce en sursis, ce travailleur qui a raté son train, est proprement aliéné. _La métamorphose_est donc initiale, elle a eu lieu. De l’homme à la bestiole, la vermine, ce dont il faudrait se débarrasser. D’ailleurs Gregor est rapidement incarcéré dans sa chambre dont il ne sortira quasi plus, il est exclu du "cercle de l’espèce humaine" – la famille s’en charge. Merveille de littéralité, le récit se déploie alors de façon aussi réaliste que ses prémisses étaient fantastiques. L’air de rien. L’enchaînement est inéluctable. Et un humour monstrueux se niche dans la précision même de cette mécanique, à chaque détail ajouté, à chaque incise. D’ailleurs est-il vraiment un parasite, une vermine ? S’en rend-il réellement compte lui-même ou est-ce le fondé de pouvoir puis le père et toute la famille qui l’ont décrété ?

Kafka écrit dans son journal le 06 décembre 1921 : "Les métaphores sont l’une des choses qui me font désespérer de la littérature". Cette ironie de l’auteur permet de se libérer de la seule lecture allégorique et de considérer la métamorphose de Gregor Samsa comme une fiction. Une fiction où les mots peuvent tuer. Car ce qui tue Gregor n’est pas la blessure causée par la pomme que lui jette son père, mais bien les mots de sa propre soeur Grete, disant qu’il n’est plus ni le frère, ni le fils, ni même un homme.

Traduction Jean-Pierre Lefèbvre (Gallimard)

Lecture musicale, avec Micha Lescot

Musique composée et interprétée par Syd matters en duo

Guitare et clavier Jonathan Morali et Olivier Marguerit

Adaptation Marion Stoufflet

Assistant à la réalisation Pablo Valero

Equipe : Djaisan Taouss, Etienne Colin, Julie Garraud (sono)

Réalisation Christophe Hocké

Création pour France Culture

Franz Kafka est un écrivain tchèque de langue allemande (1883-1924). Fils d'une famille juive, il étudie le droit à l'Université de Prague, ainsi que la germanistique et l'histoire de l'art. Il est reçu docteur en droit en 1906.En 1902, Kafka fréquente les cercles littéraires et y rencontre Hugo Bergmann, Oskar Pollak et Max Brod qui devient l'un de ses plus proches amis. En 1909, il publie ses premiers écrits dans le magazine Hyperion et commence la rédaction de son Journal. Il travaille le jour en tant que juriste dans une compagnie d'assurance pour gagner sa vie et écrit la nuit. C'est ainsi que peut paraître Le Verdict. En 1912, il rédige La Métamorphose qui est publiée trois ans après. C’est durant l’été 14 qu’il commence à écrire Le Procès auquel il travaillera plusieurs années. Kafka entretient des relations compliquées avec les femmes. Plusieurs fois fiancé, d’abord avec Felice Bauer de 1912 à 1917, puis dès 1919, avec Julie Wohryzeck (il rédige la Lettre au père suite à la rupture de ses fiançailles avec elle), il vit une relation intense avec une journaliste et écrivain anarchiste tchèque, Milena Jesenska avec qui il tient une correspondance très riche (Lettres à Milena). C’est lors d’un séjour à Berlin en 1923 qu'il rencontre Dora Diamant, qui l'accompagne jusqu'à sa mort.

Atteint de tuberculose depuis 1917, il décède en 1924 à 41 ans au sanatorium de Kierling à Prague. Il laisse une œuvre vaste dont ses grands romans Le Procès, Le Château et _L'Amériqu_e qui sont publiés à titre posthume grâce à son ami Max Brod contre la volonté de Kafka de détruire ses écrits.

Syd matters

Lauréat du premier concours CQFD des Inrockuptibles, Syd matters sort son premier album en 2003, A Whisper and a Sigh. Depuis, le groupe a sorti trois albums et signé des bandes originales de longs métrages comme La Question humaine de Nicolas Klotz. Syd matters mise sur le désir de dépouillement plutôt que sur l’injonction à jouir. Se faisant, il signe « la possibilité d’une île », comme dit l’écrivain, mais d’une île qui émet et se fait entendre par l’entier archipel des cœurs mélancoliques et des chercheurs de beauté. C’est ainsi que Syd matters s’ouvre à nos sens.  En 2016, Syd matters était déjà présent dans le jardin du Musée Calvet à Avignon avec L’Enfer de Dante, lecture musicale réalisée par Alexandre Plank pour France Culture.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire