Depuis sa création en 1833, le Grand Orient de Belgique défend la franc-maçonnerie dans sa dimension « adogmatique et progressiste ». Elle ne peut donc être assimilée à une église ou tout autre structure proposant une pensée unique. Elle n’est pas plus un parti politique ou une organisation syndicale. Bien qu’ancrée dans le monde réel, elle n’est pas pour autant un centre laïque. Elle est fondamentalement attachée à la liberté d’opinion, la liberté de conscience et réfractaire à toute instrumentalisation ou contraintes extérieures.

Saisir des mots clefs à rechercher

dimanche 6 juin 2021

La notion de vérité perdrait-elle connaissance ? ( Cliquer sur l'image ) | france culture 05/06/2021

À retrouver dans l'émission LA CONVERSATION SCIENTIFIQUE par Etienne Klein

Est-ce l'affaiblissement de l’idée de vérité qui explique comment l’art du mensonge a pu devenir si florissant ?

Pinnochio dolls for sale in Florence.

C’est une vieille histoire. Le doute et la certitude forment un couple turbulent mais inséparable, dont les aventures taraudent la philosophie depuis ses origines : les lignes de démarcation entre ce qu’on sait, ce qu’on croit savoir, ce qu’on sait ignorer, ce qu’on ignore sans savoir qu’on l’ignore, n’ont cessé de hanter les philosophes. Socrate, Pyrrhon, Descartes, Wittgenstein,… Avec quelle fièvre ont-ils ausculté les critères du vrai, chaque siècle apportant son lot de discussions et de remaniements ! Qu’entend-on par « certain » ? Ce qui a résisté à tous les doutes ? Ou ce dont on ne peut imaginer douter ? La vérité plane-t-elle au-dessus du monde, tapie en quelque empyrée inaccessible ? Ou est-elle déposée dans les choses mêmes, au sein du monde empirique ? Dans cette dernière hypothèse, les scientifiques peuvent-ils aller l’y chercher ?

Voilà d’inusables sujets de dissertation pour classes de terminale, devenus aujourd’hui d’une brûlante actualité.  Car à l’heure d’Internet et des bobards (aussi appelés « fake news »), la vérité ne semble plus avoir autant de valeur à nos yeux : peut-elle être autrement, nous demandons-nous, que relative, subjective, temporaire, locale, partielle, instrumentalisée, culturelle, corporatiste, contextuelle, factice ? 

Est-ce cet affaiblissement de l’idée de vérité qui explique comment l’art du mensonge a pu devenir si florissant ?

Invitée : Catherine Monroy, journaliste et romancière, auteur de « L’Art du mensonge » (Larousse, Essais et Documents)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire