Depuis sa création en 1833, le Grand Orient de Belgique défend la franc-maçonnerie dans sa dimension « adogmatique et progressiste ». Elle ne peut donc être assimilée à une église ou tout autre structure proposant une pensée unique. Elle n’est pas plus un parti politique ou une organisation syndicale. Bien qu’ancrée dans le monde réel, elle n’est pas pour autant un centre laïque. Elle est fondamentalement attachée à la liberté d’opinion, la liberté de conscience et réfractaire à toute instrumentalisation ou contraintes extérieures.

Saisir des mots clefs à rechercher

mercredi 15 septembre 2021

∆∆∆ ∆∆∆ ∆∆∆ Critique de la politique de l'identité ( Cliquer sur l'image ) | France culture Critique de la politique de l'identité 08/02/2021 Via notre F Pierre V

A partir de la lecture de "Genre, race, identité. La grande déraison" de l'essayiste britannique Douglas Murray, Brice Couturier présente les termes du débat idéologique qui oppose une gauche universaliste, héritière des Lumières, et une gauche woke, attachée à défendre la politique des identités.

À retrouver dans l'émission LE TOUR DU MONDE DES IDÉES par Brice Couturier

"Si on peut qualifier les thèses que développe Douglas Murray dans son dernier essai, Genre, race, identité. La grande déraison (L’Artilleur), cela ne me paraît pas une raison suffisante pour n’en pas parler… D’autant que pas mal de gens qui se reconnaissent de gauche, disons de la gauche old school, universaliste, rationaliste et héritière des Lumières, commencent à perdre patience face à la gauche >>> "woke", particulariste et ennemie déclarée des Lumières." Brice Couturier

A partir de la lecture de l'essai de Douglas Murray, qui vient d'être traduit en français, et qui sous son titre original The Madness of Crowds, Gender Race and Identity, a été l’une des meilleures ventes en 2020 en Grande-Bretagne, Brice Couturier présente dans cette série de chroniques des analyses critiques de notions structurantes du débat public - autant que de la recherche universitaire - dans les pays anglo-saxons comme l’intersectionnalité, les études de genre, les études subalternes et post-coloniales.

TOUS LES ÉPISODES


>>> Douglas Murray : quand politique de l'identité rime avec déraison

Il arrive que des livres à contre-courant, voire franchement réactionnaires, enregistrent d’importants succès de librairie. C'est le cas notamment des...


>>> La notion de "communauté LGBT" remise en cause

Dans un essai polémique intitulé "La grande déraison", l'écrivain britannique néo-conservateur Douglas Murray brocarde la politique des identités : celles...


>>> Le woke ou la trahison des idéaux des années 1960

Défenseurs d'une justice sociale fondée sur les critères de race et de genre, les tenants de la culture woke revendiquent l'héritage des mouvements d’émancipation...


>>> "Woke", une pensée pleine de contradictions ?

Entre affirmation de la fluidité de l'appartenance de genre, de race, et dénonciation de l'appropriation culturelle, la pensée woke ne propose-t-elle pas...


>>> Contrepoints : Culture woke, vers une société totalitaire ?

>>> Contrepoints : Les “woke”, idiots utiles de l’extrême droite

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire