Depuis sa création en 1833, le Grand Orient de Belgique défend la franc-maçonnerie dans sa dimension « adogmatique et progressiste ». Elle ne peut donc être assimilée à une église ou tout autre structure proposant une pensée unique. Elle n’est pas plus un parti politique ou une organisation syndicale. Bien qu’ancrée dans le monde réel, elle n’est pas pour autant un centre laïque. Elle est fondamentalement attachée à la liberté d’opinion, la liberté de conscience et réfractaire à toute instrumentalisation ou contraintes extérieures.

Saisir des mots clefs à rechercher

jeudi 10 juin 2021

Amérique latine, le retour du refoulé ( Cliquer sur l'image ) | France culture 07/06/2021

Une série sur la violence dans les sociétés latino-américaines. 

Qu'il s'agisse de la violence « légitime » exercée par l’Etat, de la violence entre camps politiques, des dérives autoritaires ou encore au sein des sociétés elles-mêmes. Comment les démocraties y font face ?

À retrouver dans l'émission CULTURES MONDE par Florian Delorme

TOUS LES ÉPISODES


>>> Du Brésil au Salvador : des chefs d’Etats à l’assaut de la démocratie

Pour dénoncer la tentative de contrôle de l’appareil militaire par Bolsonaro, et son instrumentalisation à des fins politiques, trois chefs des armées...


>>> De Mexico à Moroleón : des élections sous les balles

Lors de la campagne pour les législatives au Mexique, 91 politiciens ou militants ont été assassinés. Les promesses de pacification de la société portée...


>>> Du Chili à l’Equateur, les sociétés civiles prennent le pouvoir

Les chiliens ont désigné en mai dernier les citoyens chargés de rédiger la nouvelle Constitution du pays. L'Assemblée constituante, dont un tiers des membres...


>>> De la Colombie au Pérou : le spectre de la guerre civile

Depuis la fin du mois d'avril les manifestations perdurent en Colombie, où la violence policière, la corruption et le racisme révoltent des milliers de...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire