Depuis sa création en 1833, le Grand Orient de Belgique défend la franc-maçonnerie dans sa dimension « adogmatique et progressiste ». Elle ne peut donc être assimilée à une église ou tout autre structure proposant une pensée unique. Elle n’est pas plus un parti politique ou une organisation syndicale. Bien qu’ancrée dans le monde réel, elle n’est pas pour autant un centre laïque. Elle est fondamentalement attachée à la liberté d’opinion, la liberté de conscience et réfractaire à toute instrumentalisation ou contraintes extérieures.

Saisir des mots clefs à rechercher

jeudi 27 mai 2021

The World After Coronavirus: The Future of Globalization | BU Pardee Center Ian Goldin 26 juil. 2020


The COVID-19 pandemic is a global crisis of unprecedented scale, with aftershocks that will be felt in virtually every aspect of life for years or decades to come. The Frederick S. Pardee Center for the Study of the Longer-Range Future at the Pardee School of Global Studies has launched a new video series called "The World After Coronavirus," in which we ask leading experts and practitioners from Boston University and across the world to explore the challenges and opportunities we will face in our post-coronavirus future.

The series is hosted by Prof. Adil Najam, the Inaugural Dean of the >>> Pardee School of Global Studies and former Director of the Pardee Center. In this episode, Dean Najam speaks with Ian Goldin, Professor of Globalization and Development at the University of Oxford and Founding Director of the Oxford Martin School (2006-2016), about the future of globalization after COVID-19.

[ La pandémie COVID-19 est une crise mondiale d'une ampleur sans précédent, avec des répliques qui se feront sentir dans pratiquement tous les aspects de la vie pendant des années ou des décennies à venir. Le Frederick S. Pardee Center for the Study of the Longer-Range Future de la Pardee School of Global Studies a lancé une nouvelle série de vidéos intitulée "Le monde après le coronavirus", dans laquelle nous interrogeons les principaux experts et praticiens de l'Université de Boston et monde pour explorer les défis et les opportunités auxquels nous serons confrontés dans notre avenir post-coronavirus.

La série est animée par le professeur Adil Najam, premier doyen de la Pardee School of Global Studies et ancien directeur du Pardee Center. Dans cet épisode, le doyen Najam s'entretient avec Ian Goldin, professeur de mondialisation et de développement à l'Université d'Oxford et directeur fondateur de la Oxford Martin School (2006-2016), sur l'avenir de la mondialisation après COVID-19. ]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire