Depuis sa création en 1833, le Grand Orient de Belgique défend la franc-maçonnerie dans sa dimension « adogmatique et progressiste ». Elle ne peut donc être assimilée à une église ou tout autre structure proposant une pensée unique. Elle n’est pas plus un parti politique ou une organisation syndicale. Bien qu’ancrée dans le monde réel, elle n’est pas pour autant un centre laïque. Elle est fondamentalement attachée à la liberté d’opinion, la liberté de conscience et réfractaire à toute instrumentalisation ou contraintes extérieures.

Saisir des mots clefs à rechercher

mercredi 26 mai 2021

Le sacré et l'argent ( Cliquer sur l'image ) | France culture 27/10/2020

Habituellement on conçoit les mondes du religieux et de l'économie comme deux univers séparés recoupant les oppositions du sacré et du profane, de l’idéal et de l’utilitaire. Mais cette distinction est-elle si nette que cela ?

Dans le premier épisode, nous nous demandons ce que les sciences sociales peuvent dire de la religion.

Dans le deuxième épisode, nous découvrons les finances du Vatican.

Dans le troisième épisode, nous nous intéressons au financement de l'Islam en France.

À retrouver dans l'émission ENTENDEZ-VOUS L'ÉCO ? par Tiphaine de Rocquigny

TOUS LES ÉPISODES


>>> L'économie contre la religion

Dieu est mort, disait Nietzsche. Le libéralisme semble en effet avoir complètement effacé l'ordre moral du domaine de l'économie. Mais est-ce vrai ? L’économie...


>>> Dans les comptes du Vatican

Le Vatican a des difficultés financières. Pour l'année en cours, son déficit est estimé à presque 20% de son PIB. Comment l'institution catholique a-t-elle...


>>> Les finances du culte musulman

Depuis la loi de 1905, les lieux de culte ne perçoivent aucune subvention publique. Entre dons privés et financements étrangers, les mosquées ont donc...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire