Depuis sa création en 1833, le Grand Orient de Belgique défend la franc-maçonnerie dans sa dimension « adogmatique et progressiste ». Elle ne peut donc être assimilée à une église ou tout autre structure proposant une pensée unique. Elle n’est pas plus un parti politique ou une organisation syndicale. Bien qu’ancrée dans le monde réel, elle n’est pas pour autant un centre laïque. Elle est fondamentalement attachée à la liberté d’opinion, la liberté de conscience et réfractaire à toute instrumentalisation ou contraintes extérieures.

Saisir des mots clefs à rechercher

dimanche 23 mai 2021

La philanthropie, un art politique ( Cliquer sur l'image ) | France culture 22/05/2021

À retrouver dans l'émissionLA SUITE DANS LES IDÉES par Sylvain Bourmeau

Au-delà de la seule multiplication des fondations, le rôle croissant de la philanthropie dans la culture permet de penser l'intrication désormais complexe entre public et privé. Auteure d'une enquête originale, la sociologue Anne Monier échange avec le directeur du Jeu de Paume, Quentin Bajac.

La Collection Pinault vient d'ouvrir à Paris dans
le bâtiment de l'ancienne Bourse du commerce

L’ouverture cette semaine de l’impressionnante Collection >>> Pinault à la Bourse de Commerce de Paris quelques mois avant la fermeture pour trois ans au moins du Centre Pompidou voisin offre l’occasion de s’interroger sur les transformations institutionnelles du monde de l’art et de la politique culturelle entendue au sens large, sur le nouvel équilibre ou l’asymétrie qui désormais prévaut entre univers public et privé. Mais raisonner ainsi, en opposant deux institutions que nombre de choses, et plus encore de personnes, rapproche serait pourtant passer à côté de l’essentiel : l’imbrication du public et du privé dans ce secteur, le brouillage d’une frontière autrefois marquée n’ayant plus rien à envier à ce que nombre de sociologues ont déjà eu l’occasion de décrire bien au-delà du monde de la culture, au cœur de l’Etat, jusque et y compris dans ses services les plus régaliens. C’est cette perspective qui, au lieu de penser public et privé simplement face à face, s’efforce de saisir leur intrication complexe que permet aussi d’enrichir l’importante enquête d’Anne Monier sur la philanthropie transnationale. Elle est cette semaine l’invitée de La Suite dans les Idées. Et sera rejointe en seconde partie par le directeur du Jeu de Paume, Quentin Bajac, qui fut auparavant le directeur du département photographie du Moma à New York.

Anne Monier, Docteure en sciences sociales, spécialiste de la philanthropie, de la sociologie du transnational, des politiques culturelles. Membre de la Chaire Philanthropie de l'ESSEC.

Quentin Bajac, Directeur du Jeu de Paume, anvien directeur du département photographie du MoMa

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire