Depuis sa création en 1833, le Grand Orient de Belgique défend la franc-maçonnerie dans sa dimension « adogmatique et progressiste ». Elle ne peut donc être assimilée à une église ou tout autre structure proposant une pensée unique. Elle n’est pas plus un parti politique ou une organisation syndicale. Bien qu’ancrée dans le monde réel, elle n’est pas pour autant un centre laïque. Elle est fondamentalement attachée à la liberté d’opinion, la liberté de conscience et réfractaire à toute instrumentalisation ou contraintes extérieures.

Saisir des mots clefs à rechercher

dimanche 18 avril 2021

Après l'épreuve : les Années folles ( Cliquer sur l'image ) | France culture 03/04/2021

À retrouver dans l'émission CONCORDANCE DES TEMPS par Jean-Noël Jeanneney

Quels aspects prendront les temps prochains ? Faut-il s’attendre à un monde nouveau, un monde d’insouciance, de liberté, d’expérimentations et de fureur de vivre ? Retour ce matin sur les lendemains de la Grande Guerre, ces années 1920, baptisées après-coup d’« Années folles".

Josephine Baker célèbre avec son équipe le succès
de sa revue "Un vent de folie" aux
Folies Bergères (produite en 1927).

Le bonheur reviendra. Il reviendra, n’en doutons pas. Mais chacun de nous ressent profondément que rien ne sera comme avant, une fois surmontée l’épreuve qu’il nous revient d’affronter collectivement. Les aspects que prendront ces temps prochains, nul prophète ne peut nous les dire à coup sûr. 

Mais ce devrait être un exercice stimulant que de se reporter vers une époque qui, voici un siècle, dut assumer les suites d’une formidable convulsion, la Grande guerre de 1914-18. Une convulsion qui fut bien plus ravageuse, certes, et le rapprochement, en dépit de divers propos martiaux récemment entendus, connaît ses limites. Il n’empêche que l’envie vient de considérer les années vingt, celles qu’on a baptisé après coup du nom « d’Années folles ». Avec l’idée de restituer quelques-uns des mouvements puissants qui se dessinèrent alors et qui concernèrent toutes sortes d’aspects de la vie en société, en réaction aux douleurs qui venaient d’être partagées. 

Beaucoup de choses bougèrent alors, en effet, dans l’ordre des arts plastiques, de la littérature, de la musique, de l’architecture, du théâtre, de la danse, du cinéma, de la photographie, du sport, des médias, de la publicité dévorante, des spectacles de toute nature. Il s’est agi des formes de la féminité et des combats féministes. Il s’est agi de l’audace des avant-gardes et des formes de la fête dont on éprouva un désir si intense. Il s’est agi du goût nouveau de la vitesse, sur terre et dans l’air. Il s’est agi, en somme, d’une décennie qui courut à toute allure. 

>>> Myriam Juan, maîtresse de conférences à l’université de Caen-Normandie, vient de consacrer à ces Années qu’on a dites folles un livre stimulant. Nous allons nous efforcer d’en restituer avec elle les couleurs, les rythmes, les imaginations et -pourquoi pas ?- de rechercher, dans leur spécificité même, l’attrait qu’elles peuvent trouver dans la sombre période que nous vivons.

ARCHIVES DIFFUSÉES

  • Interview de Joseph Kessel à propos des années 1920, extrait du documentaire télévisé "Les heures chaudes de Montparnasse" de Jean-Marie Drot, diffusé sur la 1ère chaîne de la RTF, le 16 septembre 1963.
  • Interview d'Alexandre, le "coiffeur des reines", sur l'origine de la coupe à la garçonne, extrait de "Atout coeur" de Xavier Fauche, diffusée sur Radio Bleue, le 14 avril 1986.
  • Interview de Madeleine Milhaud, à propos de la revue nègre et de Joséphine Baker, dans "Le matin des musiciens" de Philippe Morin, le 23 septembre 1987.
  • L'écrivain et poète Tristan Tzara décrit le mouvement Dada dont il a été le chef de file, au micro de Jean Amrouche dans "Des idées et des hommes", RTF, le 24 juin 1949.
  • Témoignage du poète Philippe Soupault sur le mouvement Dada et l’atmosphère de l’après-guerre, dans "La revue des arts" d'André Parinaud (consacrée à "L'aventure Dada"), RTF, le 17 avril 1957.
  • Témoignage du pianiste et compositeur Jean Wiéner sur les années 1920 et les débuts du cabaret parisien "Le boeuf sur le toit" (anciennement le Gaya), dans "Autour du boeuf sur le toit" de Paule Chavasse et Évelyne Frémy, France Culture, le 1er janvier 1972. 
  • Texte de Jean-Pierre Maxence sur les années 1920, lu par Claude Dominique, dans "Le passé singulier" de Michel Winock et Claude Dominique, sur France Inter, le 18 novembre 1983.

BIBLIOGRAPHIE

  • >>> Myriam Juan, Les années folles, QSJ, PUF, 2021.
  • Emmanuelle Retaillaud, "Années folles", "rugissantes" ou "dorées" ? Nommer les années vingt", in : Dominique Kalifa (dir), Les noms d'époque. De "Restauration" à "années de plomb", Gallimard, 2020.

>>> Les Années folles - La vie réinventée

>>> 1918, après la guerre les années folles (1/4) : Deux traumatisés de guerre contre les chocs électriques 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire