Depuis sa création en 1833, le Grand Orient de Belgique défend la franc-maçonnerie dans sa dimension « adogmatique et progressiste ». Elle ne peut donc être assimilée à une église ou tout autre structure proposant une pensée unique. Elle n’est pas plus un parti politique ou une organisation syndicale. Bien qu’ancrée dans le monde réel, elle n’est pas pour autant un centre laïque. Elle est fondamentalement attachée à la liberté d’opinion, la liberté de conscience et réfractaire à toute instrumentalisation ou contraintes extérieures.

Saisir des mots clefs à rechercher

mardi 2 mars 2021

Vaccins : La vaccination étendue aux patients fragiles de 65 à 75 ans ( Cliquer sur l'image ) | Allodocteurs.fr

Après de nombreux débats sur son efficacité, l'utilisation du vaccin AstraZeneca contre le Covid va être étendue aux personnes âgées de 65 à 75 ans présentant des comorbidités.

"Désormais", les personnes âgées de "50 ans et plus, incluant les 65-75 ans", qui souffrent de "ce qu'on appelle des comorbidités, des fragilités", pourront "se faire vacciner avec AstraZeneca". Ce sera possible chez "leur médecin traitant, dans l'hôpital qui les suit" ou "dans quelques jours en pharmacie", a annoncé Olivier Véran sur France 2 le 1er mars.

"Pour les personnes qui ont 75 ans et plus, c'est toujours le Pfizer ou le Moderna" qui sera injecté "en centre de vaccination", a ajouté le ministre.

Le gouvernement avait d'abord réservé l'AstraZeneca à tous les professionnels de santé, y compris les moins de 50 ans, et aux deux millions de personnes de 50 à 64 ans atteintes d'une comorbidité (diabète, hypertension, antécédents de cancer...), qui peuvent se faire vacciner chez les médecins généralistes depuis jeudi dernier.

>>> Vaccins Covid : on vous explique la polémique autour du vaccin d'AstraZeneca

Une efficacité établie

De nombreux soignants ont boudé ce vaccin. Les effets secondaires restent plus prononcés chez les personnes plus jeunes. Ce sont le plus souvent de forts symptômes grippaux. Des questions ont aussi émergé sur l'efficacité de ce sérum pour contrer le variant sud-africain du coronavirus.

Toutefois, une étude écossaise dont nous vous parlions dans cet article affirme que le vaccin développé en partenariat avec Oxford permet de réduire le taux d’hospitalisation de 81% pour les plus de 80 ans, et même de 94% en population générale.

M. Véran a ainsi fait valoir sur France 2 que la Haute Autorité de la santé (HAS) "considère désormais, depuis aujourd'hui, que tous les vaccins dont nous disposons en France, le AstraZeneca, le Pfizer et le Moderna, ont une efficacité qualifiée de remarquable".

De plus en plus de Français vaccinés

L'extension de l'utilisation de l'AstraZeneca va permettre de toucher "2,5 millions de Français", a indiqué le ministre.

En outre, pour les personnes éligibles au vaccin à ARN (Pfizer ou Moderna) qui ont déjà été infectées par le Covid, "une seule injection suffira" désormais. "C'est une bonne nouvelle pour (...) les Français qui pourront récupérer" la deuxième dose, a estimé M. Véran.

"Rien que sur le mois de mars, nous comptons proposer une première vaccination à 6 millions de Français", a-t-il dit, ce qui "fera 9 millions au total depuis le début de la campagne".

Aucun commentaire:

Publier un commentaire