Article 1er. - La F∴-M∴, institution initiatique et progressive, cosmopolite et progressiste, a pour objet la recherche de la vérité et le perfectionnement de l’humanité. Elle se fonde sur la liberté, la tolérance et le libre examen ; elle ne formule ou n’invoque aucun dogme. Le Trav∴ maçonn∴ s’effectue à couvert dans le T∴ par la méthode symb∴. Cette démarche laisse au Maç∴ la liberté d’interprétation des symboles. Le Gr∴ Or∴ de Belgique, maillon de la F∴-M∴ universelle, demande à qui se présente à l’Init∴ d’être honnête et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonn∴. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’individus probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienfaisance dans le sens le plus étendu.

Saisir des mots clefs à rechercher

vendredi 27 novembre 2020

Deux inestimables carnets de Darwin "volés" : l'université de Cambridge lance un appel à l'aide , par Elise Delève | France culture 25/11/2020

L’université de Cambridge a lancé mardi un appel pour retrouver deux carnets de notes de Charles Darwin qu’elle conservait dans sa bibliothèque, et qu'elle considère désormais comme volés. 

L’un d'eux contient l'esquisse d’"arbre de la vie" du naturaliste, devenu symbole de sa théorie de l’évolution.

Une image en gros plan du croquis emblématique
de "l'Arbre de Vie" de Darwin

Mais où sont passés les carnets de notes de Charles Darwin ? 

Ils étaient stockés dans la bibliothèque de l'université anglaise de Cambrigde mais ils ont disparu. 

Après des années de doute et de recherches, c'est seulement aujourd'hui que la célèbre faculté s'est décidée à annoncer qu'ils ont été volés et qu'ils rejoignent donc la liste d'Interpol des œuvres d'arts volés... 

L'université lance un appel pour retrouver les précieux carnets. La dernière trace de ce patrimoine scientifique et historique remonte à septembre 2000. 

La boîte qui contient les notes, pas plus grande qu'un livre de poche, est sortie de la salle des objets précieux pour être photographiée.

Six mois plus tard, contrôle de routine : les carnets ont disparu. Pendant des années, l'université est persuadée qu'ils ont été mal rangés. La bibliothèque de Cambridge compte des millions de livres, de manuscrits et de cartes, classés sur l'équivalent de 210 kilomètres d'étagères. La plus grande recherche de l'histoire de la bibliothèque est lancée, mais vingt ans plus tard, toujours rien. 

La plus grande recherche de l’histoire de la bibliothèque de Cambridge

Le Dr Gardner, la directrice des services bibliothécaires de Cambridge, a déclaré que les protocoles de la bibliothèque au moment où les livres ont disparu pour la première fois étaient très différents d'aujourd'hui et que de nouvelles chambres fortes, des salles de lecture spécialisées, une surveillance CCTV et une sécurité renforcée ont été ajoutées depuis 2001. "Aujourd’hui, tout objet manquant aussi important serait immédiatement signalé comme un vol potentiel et une recherche généralisée serait lancée", a-t-elle précisé. "Nous gardons toutes nos précieuses collections sous la plus grande sécurité, dans des chambres fortes dédiées et climatisées, répondant aux normes nationales."

"Je regrette profondément que ces carnets de notes restent introuvables en dépit de nos nombreuses recherches à grande échelle au cours de ces vingt dernières années, dont la plus grande recherche de l’histoire de cette bibliothèque plus tôt cette année." Jessica Gardner, directrice des service bibliothécaires.

"L'arbre de vie", le socle de la théorie de l'évolution de Darwin introuvable

Les deux carnets introuvables renferment pourtant un trésor scientifique. C'est sur l'un deux qu'en 1837, Charles Darwin esquisse "l'arbre de vie", le socle de sa théorie de l'évolution. Il le dessine alors qu'il est à bord du navire scientifique Le Beagle. Ces carnets sont estimés à plusieurs millions de livres sterling.

Les carnets sont introuvables. A l'occasion du "jour de l'évolution",
l'Université de Cambridge lance un appel mardi 24 novembre. 

Les carnets sont introuvables. A l'occasion du "jour de l'évolution", l'Université de Cambridge lance un appel mardi 24 novembre. 

L'université a décidé de lancer un appel pour retrouver les carnets aujourd'hui, le 24 novembre. Une date symbolique puisque c'est l'anniversaire de la première publication de "l'Origine des espèces", ouvrage majeur du naturaliste et paléontologue britannique.

Chargé de l'enquête, le sergent-détective Sharon Burrell, de la police du Cambridgeshire, a déclaré : "Nous demandons à toute personne ayant une quelconque connaissance de l'endroit où se trouvent ces carnets inestimables de nous contacter. Ils sont extrêmement précieux et importants, tant pour l'université que pour quiconque s'intéresse à l'histoire des sciences."

Cambridge met en place un mail spécifique pour récolter des témoignages. Sur son site, voici le message que l'on peut découvrir : "Quelqu'un, quelque part a sûrement des informations qui pourraient nous aider à remettre ces carnets à leur place : dans le cœur de l'héritage culturel et scientifique du Royaume-Uni."


Aucun commentaire:

Publier un commentaire