Article 1er. - La F∴-M∴, institution initiatique et progressive, cosmopolite et progressiste, a pour objet la recherche de la vérité et le perfectionnement de l’humanité. Elle se fonde sur la liberté, la tolérance et le libre examen ; elle ne formule ou n’invoque aucun dogme.
Le Trav∴ maçonn∴ s’effectue à couvert dans le T∴ par la méthode symb∴. Cette démarche laisse au Maç∴ la liberté d’interprétation des symboles.
Le Gr∴ Or∴ de Belgique, maillon de la F∴-M∴ universelle, demande à qui se présente à l’Init∴ d’être honnête et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonn∴.
Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement.
Il forme une société d’individus probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienfaisance dans le sens le plus étendu.

Art∴ 3. - § 1. Le Gr∴ Or∴ de Belgique rassemble en son sein des Maçons réunis en LL∴ souveraines, qui se sont placées sous son Obéd∴ et lui ont confié les pouvoirs de la Maçonnerie symb∴.. Les LL∴ se regroupent en Fédérations de LL∴, soit masculine, soit féminine, soit mixte.
Selon leur appartenance à telle ou telle Fédération, celles-ci initient et affilient soit des individus d’un même sexe, soit de sexes différents.

« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré
« Agis de telle sorte que tu traites l’humanité, aussi bien dans ta personne que dans la personne de tout autre, toujours en même temps comme une fin jamais simplement comme un moyen. » Emmanuel Kant
« Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l’ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains. » Einstein
« La Démocratie, c'est la grande Patrie. » Victor Hugo

« Je suis pessimiste par l'intelligence mais optimiste par la volonté. » Antonio Gramsci

Saisir des mots clefs à rechercher

dimanche 25 octobre 2020

Pour un éco-républicanisme | France culture 24/10/2020

À retrouver dans l'émission LA SUITE DANS LES IDÉES par Sylvain Bourmeau

Pour répondre aux impérieuses exigences écologiques, il convient de refonder la liberté, l'économie et la démocratie. C'est ce que soutient le philosophe Serge Audier qui appelle à écologiser la politique mais aussi à politiser l'écologie. Il est rejoint par le romancier Pierre Ducrozet.

Philippe Rahm, Jade Echo Par, Taiwan

Outre l’abstention massive, le fait le plus notable dernières élections municipales fut la victoire dans plusieurs grandes villes françaises de coalitions menées par les écologistes. 

Faut-il y voir enfin le signe de l’avènement de cités écologiques et, par delà, celui d’une traduction politique de l’écologie qui dépasserait les micro expériences locales et alternatives ? 

Ces premiers résultats marquent-ils une première étape vers la construction d’un éco-républicanisme ? 

Comment passer de ces quelques villes à une véritable Cité écologique avec un C majuscule ?

Comment s’appuyer sur une tradition politique ancienne, qui place au cœur la démocratie et les libertés mais aussi l’égalité et la solidarité pour tenter de répondre aux défis considérables auxquels se trouve désormais confrontée le monde dans son ensemble ? 

Voilà quelques unes des questions que nous poserons aujourd’hui au philosophe Serge Audier, qui est cette semaine l’invité de La Suite dans les Idées. Et sera rejoint en seconde partie d'émission par l'écrivain Pierre Ducrozet, auteur en cette rentrée littéraire du « Grand vertige ».

Aucun commentaire:

Publier un commentaire