Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».

« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Que puis-je savoir ? - Que dois-je faire ? - Que m'est-il permis d'espérer ? » Emmanuel Kant

Saisir des mots clefs à rechercher

mercredi 2 septembre 2020

PROPOS DE L'ARCHITECTE | Marc V C 31 août 2020

L’esprit est capable d’examiner ce qui se passe en lui. Il suffit pour cela qu’il observe ses émotions comme nous le ferions pour un événement extérieur se produisant devant nos yeux.

Or, par exemple, la part de notre esprit qui est consciente de la colère est simplement consciente: elle n’est pas la colère. Autrement dit, la pleine conscience n’est pas affectée par l’émotion perturbatrice qu’elle observe.

Comprendre, cela permet de prendre de la distance, de se rendre compte que cette colère n’a aucune substance, et de lui laisser l’espace suffisant pour qu’elle se dissolve par elle-même.

Ce faisant nous éviterions deux extrêmes aussi préjudiciables l’un que l’autre :

1. réprimer l’émotion, qui restera quelque part dans un coin sombre de notre conscience, comme une bombe à retardement

2. laisser l’émotion s’exploser, au détriment de ces qui nous entoure et de notre propre paix intérieure.

Ne plus s’identifier aux émotions perturbatrices constitue un antidote fondamental applicable en toutes circonstances.

M. Ricard: « L’art de la méditation », éd. Nil, 2008.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire