Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».

« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Que puis-je savoir ? - Que dois-je faire ? - Que m'est-il permis d'espérer ? » Emmanuel Kant

Saisir des mots clefs à rechercher

samedi 22 août 2020

Rétractations : post-publication, scientifique triste | France culture 06/02/2020

À retrouver dans l'émission LA MÉTHODE SCIENTIFIQUE par Nicolas Martin

Combien de publications scientifiques sont rétractées chaque année ? Y a-t-il une évolution ? Quelles sont les motifs de ces rétractations ? Qu’est-ce que la crise de la reproductibilité ? Touche-t-elle tous les domaines de la recherche ? Peut-on lier cela au “publish or perish” ?

Frances Arnold, lauréate du prix Nobel de Chimie
en 2018, a rétracté une publication le 2 janvier 2020
 avec deux de ses étudiants, Inha Cho et Zhi-Jun Jia,
tout deux membres de l’équipe d’Arnold
au California Institute of Technology.

Le 2 janvier dernier, Frances Arnold, lauréate du Prix Nobel de Chimie en 2018, a rétracté une étude publiée dans la revue Science. Une rétractation jugée « vertueuse » par la communauté scientifique, qui salue ce geste d’intégrité pour une manipulation que la chimiste estimait « non reproductible ». 

Ce n’est pas la première fois qu’un lauréat du prix Nobel retire l’un de ses articles. Mais cette rétractation met en lumière ce problème de non-reproductibilité, ainsi que la réticence de la communauté scientifique à assumer que la configuration de la recherche internationale engage les chercheurs à publier trop souvent et trop vite, quitte à laisser passer des études à l’apport scientifique questionnable.

Rétractations : post publication scientifique triste : c’est le programme éthique qui est le nôtre pour l’heure qui vient bienvenue dans La Méthode scientifique.

Et pour évoquer cette question des rétractations, de leurs implications, et des solutions à apporter pour lutter contre les méconduites et les erreurs, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Pierre Corvol, médecin, chercheur en biologie, professeur émérite au Collège de France et président de l’Académie des Sciences, auteur de 2016 d’un rapport sur l’intégrité scientifique pour le Ministère de la Recherche et Hervé Maisonneuve, médecin en santé publique, et référent intégrité de la faculté de médecine Paris VII.

Le reportage du jour

"Rencontre avec Boris Barbour, co-responsable de la plateforme Pub Peer une plateforme ouverte qui permet à tous types de contributeurs d’émettre des commentaires sur des articles scientifiques après leur publication." Par Antoine Beauchamp

Les références musicales

  • Le titre du jour : Scientist par The Dandy Warhols
  • Le générique de début : Music to watch space girls by par Leonard Nimoy
  • Le générique de fin : Says par Nils Frah

Aucun commentaire:

Publier un commentaire