Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».

« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Que puis-je savoir ? - Que dois-je faire ? - Que m'est-il permis d'espérer ? » Emmanuel Kant

Saisir des mots clefs à rechercher

jeudi 20 août 2020

Raconter le monde (Cliquer sur l'image) | France culture 13/07/2020

Qui raconte le monde ? 

Comment la littérature de voyage a-t-elle fait entendre ou pas les récits du monde ? 

Quels sont les points de vue qui nous parviennent pour entendre, lire, le monde contemporain ? 

Telles sont les questions abordées dans cette série documentaire. Une série documentaire d’Arnaud Contreras, réalis...

À retrouver dans l'émission LSD, LA SÉRIE DOCUMENTAIRE par Perrine Kervran

TOUS LES ÉPISODES

>>> Raconter le monde (1/4) : Une histoire de la littérature de voyage

Comment raconte-t-on le monde au travers de la littérature de voyage ?

>>> Raconter le monde (2/4) : Terre Humaine, collection singulière

Qu’est-ce que la collection de livres Terre Humaine a provoqué ?

>>> Raconter le monde (3/4) : Décoloniser le récit du monde

Faut-il "décoloniser" la littérature de voyage ?

>>> Raconter le monde (4/4) : La littérature d'aventure est au coin de la rue

Voyages au coin de leurs rues avec la nouvelle génération d’écrivains voyageurs.

Une série documentaire d’Arnaud Contreras, réalisée par Jean-Philippe Navarre

Aucun commentaire:

Publier un commentaire