Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».

« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Que puis-je savoir ? - Que dois-je faire ? - Que m'est-il permis d'espérer ? » Emmanuel Kant

Saisir des mots clefs à rechercher

lundi 3 août 2020

Philosophes emprisonnés : Socrate, mort et naissance du philosophe | France culture 11/05/2020


Dans l’Athènes contemporaine, nous partons sur les traces de Socrate et cherchons l’écho d’une pensée philosophique radicale qui lui valut d’être condamné à mort.

Représentation de Socrate, en prison,
condamné à boire la ciguë.
Gravure du 19ème siecle (353-16109)
"Il faut distinguer deux choses : le Socrate historique, mais comme il n'a jamais écrit, on ne peut procéder que par témoignages. Et puis la figure de Socrate telle qu'elle subsiste dans la philosophie. Alors nous avons des textes écrits par les disciples de Socrate. (...) Pour Xénophon, Socrate est un sage. Pour Platon, c'est un philosophe". Monique Dixsault

Le procès de Socrate et sa condamnation à mort par la Cité athénienne forment l’un des événements qui a le plus marqué l’histoire occidentale. Pourquoi la cité de la libre parole et de la démocratie a-t-elle mis à mort le « père » de la philosophie ?

Dans l’Athènes contemporaine, nous partons sur les traces de Socrate et cherchons l’écho d’une pensée philosophique radicale qui fit de la quête de la vérité l’engagement de toute une vie.

Dans les ruines de l’ancienne Agora, surplombée par la colline de l’Acropole, où Socrate vécut toute sa vie parmi ses concitoyens, nous cherchons ce qui, dans la pratique philosophique socratique, a tant dérangé ses concitoyens, et tentons de retrouver cet élan philosophique inaugural qui est un point de départ et un retour permanent pour la pensée.

Avec :
  • John Camp, archéologue, directeur des fouilles de l’Agora d’Athènes
  • Monique Dixsault, philosophe et auteur du livre Le Naturel philosophe, essai sur les dialogues de Platon (éd. Vrin)
  • Paulin Ismard, historien et auteur de L’événement Socrate (éd. Flammarion)
  • Yannis Kiourtsakis, écrivain
  • Pavlos Kontos, philosophe
  • Claude Mossé, historienne et auteur de Le procès de Socrate (éd. Complexes)
  • Dimitria Papadopoulou, guide de l’Acropole
  • Elleni Perdicouri, philosophe
  • Thakis Theodoropoulos, écrivain
  • Un documentaire de Elise Gruau, réalisé par Angélique Tibau
Liens
  • Lexikopoleio, la librairie française à Athènes
  • Dossier Socrate publié par l’encyclopédie québécoise, Agora. 
  • Socrate, fondateur de la science morale : ouvrage d’Émile Boutroux (1845-1921), publié en 1883, en ligne sur Gallica. 
  • Apologie de Socrate par Platon. Texte en grec et en français dans la traduction de Victor Cousin (1822), en ligne sur le site Philoctètes. 
  • Les découvertes récentes à l'Agora d'Athènes, La Stoa Poikilè, par le Dr. John Camp, directeur de l'American School of Classical Studies at Athens. En ligne sur le site Antique Athènes. 
  • Les représentations iconographiques de Socrate : article de Mélanie Lucciano, paru dans la revue Camenae, n°10, février 2012.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire