Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».

« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Que puis-je savoir ? - Que dois-je faire ? - Que m'est-il permis d'espérer ? » Emmanuel Kant

Saisir des mots clefs à rechercher

jeudi 27 août 2020

Peut-on produire sans détruire ? | France culture 26/06/2019

À retrouver dans l'émission DU GRAIN À MOUDRE par Hervé Gardette

Il faut "rompre avec le gaspillage","en finir avec un modèle dans lequel les mines sont toujours plus profondes et les montagnes de déchets toujours plus hautes" déclarait Edouard Philippe lors de son discours de politique générale. Un cap sur la prise de conscience du gaspillage a-t-il été franchi?

Un homme marche dans une décharge à ciel ouvert.
Ce mode de "gestion" des déchets est une source
incontestable de pollution l’environnementale.
Est-il possible de recycler intégralement nos déchets
pour en finir avec la pollution et le gaspillage?

"Tu es poussière et tu retourneras à la poussière". Ah si seulement il pouvait en être des objets manufacturés comme des hommes dans l’Ancien Testament ! La question du recyclage serait vite réglée. 

Retour à la case départ garanti pour nos biens de consommation.

Sauf qu’à l’époque, les déchets en plastique n’existaient pas. 

Sauf que l’exploitation des ressources naturelles n’avait pas atteint de tels sommets, conduisant la communauté humaine à ponctionner davantage que ce que la planète peut lui procurer sans s’appauvrir.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire