Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».

« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Que puis-je savoir ? - Que dois-je faire ? - Que m'est-il permis d'espérer ? » Emmanuel Kant

Saisir des mots clefs à rechercher

mercredi 19 août 2020

∆∆∆ Michel Foucault à propos de son essai "Les Mots et les Choses" | France culture 07/01/2020

À retrouver dans l'émission LES NUITS DE FRANCE CULTURE par Philippe Garbit

1973 | Michel Foucault à propos de "Les Mots et les Choses" (1ère diffusion : 01/01/1973)

Le philosophe Michel Foucault en 1970.

Dans la revue L'Arc en 1966, Jean-Paul Sartre accueillait ainsi Les Mots et les Choses de Michel Foucault qui paraissait cette même année : 

"Le succès de son livre prouve assez qu'on l'attendait. Or une pensée vraiment originale n'est jamais attendue. Foucault apporte aux gens ce dont ils avaient besoin : une synthèse éclectique où Robbe-Grillet, le structuralisme, la linguistique, Lacan, 'Tel Quel' sont utilisés tour à tour pour démontrer l'impossibilité d'une réflexion historique. Derrière l'histoire, bien entendu, c'est le marxisme qui est visé. Il s'agit de constituer une idéologie nouvelle, le dernier barrage que la bourgeoisie puisse encore dresser contre Marx".

C'était Sartre en 66, mais c'est Michel Foucault lui-même que nous allons entendre à propos de son essai Les Mots et les Choses. 

Michel Foucault exposant pourquoi : 

" l'honnête homme doit apprendre à se désenchanter lui-même. Se mettre aux ordres d'un savoir qui le déborde largement", disant en quoi selon lui "l'humanisme est la grande perversion de toutes les connaissances, de tous les savoirs et de toutes les expériences contemporaines", expliquant que "c'est bien la mort de l'homme que nous sommes en train de vivre maintenant à l'intérieur de notre savoir", et que maintenant  "le rôle de l'homme sera de savoir que l'homme est mort."

  • Par l'Office national de radiodiffusion télévision française (ORTF) 
  • Indexation web : Documentation Sonore de Radio France
  • Michel Foucault à propos de "Les Mots et les Choses"  (1ère diffusion : 01/01/1973)
  • Archive Ina-Radio France

Aucun commentaire:

Publier un commentaire