Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».

« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Que puis-je savoir ? - Que dois-je faire ? - Que m'est-il permis d'espérer ? » Emmanuel Kant

Saisir des mots clefs à rechercher

dimanche 30 août 2020

Lettre d'un Frère | A/V/ Hauts Grades

19 Janvier 2014

TTCCSS, TTCCFF, je crois pouvoir dire que nombre d'affaires sont mues par le cœur de façon excessive.

Etre un Franc Maçon, ce n'est pas chercher à devenir un être "de cœur"... Etre Franc Maçon c'est chercher à être complet et équilibré. 

Aussi, si vous n'êtes capable que de ressentir par le cœur, bon nombre de choses en ce monde vous feront basculer dans les excès néfastes qu’entraînent des sentiments non contrôlés. Vous deviendrez les esclaves de vous mêmes et de tous ceux qui utiliseront vos sentiments les plus nobles pour vous faire pencher du côté où ils veulent que vous tombiez. Si vous n'apprenez pas à contrôler l'expression de vos sentiment par un équilibrage de ces dernier avec la raison, vous ne serez jamais libres et de bonnes mœurs. Vous aspirerez certes de toutes vos forces à le devenir, mais vous serez inféodés à quelque chose de plus fort que vous.

L'être humain est un "animal doué de raison". Il serait grand temps de commencer à se poser les questions qui dérangent sans hésiter à se regarder dans son propre miroir.

Un Maçon doit être équilibré sur une base stable > stabilité. Il doit réunir ce qui est épars > Unité. Il doit persévérer dans cette voie afin de se libérer lui même des contingences de ce monde > Continuité. 

Par l'équilibre parfait de mon cœur et de ma raison, j'assoirai les bases de ma pyramide. Libéré de l'erreur des mensonges et des préjugés, (et là nous ne parlons pas des autres mais bien de nous même) je pourrais alors faire passer le compas par dessus l'équerre, passer de l'instinct matériel à l'être d'esprit. 

Pour accomplir cette œuvre d'architecture, je me servirai des outils qui m'ont été donnés, et par la règle et le fil à plomb qui ne pourront élever le sommet au dessus de la base que si cette dernière est stable, je dresserai la pierre cubique à pointe parfaitement lisse et débarrassée de ses aspérités. 

Vous êtes sensés savoir ce qu'il doit se passer ensuite grâce au maillet, je ne vais pas passer en revue tout le rituel initiatique. Tout cela pour dire quoi...

La plupart d'entre vous agissent, pensent et se comportent dans leur paroles et leurs sentiments comme des profanes. Comment pouvez vous affirmer que ceux que vous ne comprenez pas ne sont pas dignes d'être Maçons ? Comment pouvez vous juger vos FF et SS si légèrement en cédant si facilement à la colère et à l'indignation ? De grâce, reprenez vous ! Ou est donc passée votre bonne tolérance ? A quoi bon peuvent vous servir vos voiles si au moindre coup de vent elles se déchirent dans un fracas épouvantable, des pleurs et des grincements de dent ?

D'habitude, je me garde bien de dire ce que je pense car je sais pertinemment qu'un individu livré aux débordements du cœur n'est plus capable de raison garder. Mais là, cela va trop loin.

La Maçonnerie n'a rien à voir avec la manière "profane" dont vous la percevez. Elle est trop belle et trop grande pour être abaissée à ce point. La Fraternité n'a rien à voir avec la manière "profane" dont vous la ressentez. On ne dit pas à un F ou une S ce qu'il veut entendre. On doit lui dire ce qu'il DOIT entendre. L'amour Fraternel implique de dire la vérité si dure soit elle plutôt que le mensonge si agréable soit il.

Si être Maçon, c'est se comporter exactement comme quand vous étiez profanes, qu'avez vous appris ?

Replongez vous dans vos rituels et ETUDIEZ !

A/V/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire