Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».

« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Que puis-je savoir ? - Que dois-je faire ? - Que m'est-il permis d'espérer ? » Emmanuel Kant

Saisir des mots clefs à rechercher

jeudi 20 août 2020

Le productivisme, voilà l'ennemi | France culture 13/06/2020

À retrouver dans l'émission LA SUITE DANS LES IDÉES par Sylvain Bourmeau

A droite comme à gauche, depuis deux siècles le productivisme est l'une des choses les plus partagées. Avec les conséquences que l'on sait pour la planète. Le philosophe Serge Audier a mené l'enquête intellectuelle sur cette périlleuse hégémonie. Il est rejoint en seconde partie par Hélène Frappat.

Le laboratoire d'Ernest Solvay,
 inventeur du "productivisme", à Ixelles.

Jamais l'urgence écologique n'a été aussi manifeste, ni sa conscience partagée. Et pourtant ? Quelles conséquences politiques sont véritablement tirées de cette situation ? Comment comprendre que les enjeux écologiques ne soient pas désormais ceux qui structurent en premier lieu le débat politique ? Comment comprendre ce fossé entre d'un côté les faits et de l'autre l'absence de conséquences que nous semblons politiquement en tirer ? 

Pour saisir ce hiatus, et sans doute commencer d'y remédier, il ne convient pas seulement d'être saisis, effrayés par l'avenir mais aussi d'accepter de faire un nécessaire détour par l'histoire. Une histoire intellectuelle qui s'efforce de remonter le cours du long fleuve de l'écologie afin d'identifier les barrages, les retenues, les obstacles posés depuis plus de deux siècles par le productivisme. C'est cette enquête qu'a menée le philosophe Serge Audier dans L'âge productiviste. Il est rejoint en seconde partie d'émission par la romancière Hélène Frappat, qui vient de faire paraître Le Dernier fleuve.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire