Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».

« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Que puis-je savoir ? - Que dois-je faire ? - Que m'est-il permis d'espérer ? » Emmanuel Kant

Saisir des mots clefs à rechercher

dimanche 30 août 2020

∆∆∆ Le cosmos selon Kepler


Au même titre que Galilée ou Newton, le scientifique allemand Johannes Kepler (1571-1630) compte parmi les fondateurs de la science moderne. Aujourd’hui encore, ses lois relatives aux mouvements des planètes autour du Soleil font autorité.

Mais à l’époque, si l’essor des sciences laisse entrapercevoir un avenir prometteur, la réalité quotidienne des peuples est tout autre. Épidémies et famines font rage, poussant les hommes à se réfugier dans la superstition – et déchirant peu à peu la chrétienté. C’est dans ce contexte de luttes religieuses que Johannes Kepler, qui se destinait initialement à devenir pasteur, est chassé en 1600 de la ville catholique de Graz en Autriche et trouve refuge à Prague, auprès du Danois Tycho Brahe, mathématicien impérial à la cour de Rodolphe II. S’ensuivent alors de longues années d’observation, destinées notamment à remplacer la thèse du géocentrisme par celle de l’héliocentrisme (la place centrale du Soleil), et permettant l’émergence d’une nouvelle représentation du cosmos.   Ponctué d’interviews d’historiens et de scientifiques, ce documentaire-fiction retrace l’existence d’un pionnier de l’astrophysique, dont les découvertes révolutionnaires ont contribué à jeter les bases de la science moderne.

Documentaire de Daniel Sich (Allemagne, 2019, 1h30mn)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire