Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».

« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Que puis-je savoir ? - Que dois-je faire ? - Que m'est-il permis d'espérer ? » Emmanuel Kant

Saisir des mots clefs à rechercher

jeudi 13 août 2020

La vie sexuelle d'Alice, Wendy et Dorothy ou les Filles perdues d'Alan Moore : Alan Moore : "Chacun des éléments dans Filles perdues a fait l'objet de débats passionnés et détaillés entre Melinda et moi pendant 18 ans" | France culture 07/06/2008

 

MAUVAIS GENRES par François Angelier

Le génial Alan Moore, l'auteur de Watchmen, met en scène Alice du Pays des Merveilles, Wendy du monde Peter Pan et Dorothy du Royaume du Magicien d'Oz. Les trois "filles perdues" ont grandi et emmènent le lecteur dans un autre monde, celui de l'éveil et de l'épanouissement sexuel. 

Alan Moore et Melinda Gebbie - Tous droits réservés.
Avec l'aimable autorisation des édition Delcourt

Elles se nomment Alice, Wendy et Dorothy. A travers leurs aventures au Pays des Merveilles, dans le monde Peter Pan, et au Royaume du Magicien d'Oz, les lecteurs du monde entier les connaissent... ou croient les connaître. 

Car l'heure est venue pour elles de nous dévoiler la face cachée de leur histoire. Loin des mondes imaginaires, c'est en Europe, à l'aube du XXe siècle, qu'elles ont vécu les moments les plus marquants de leur existence. 

Voici comment trois ingénues, guidées par l'éveil de leurs sens, stimulées par des expériences sans tabou, sont devenues trois Filles Perdues.

"Le livre a eu une incidence sur notre vie de couple. Si le livre est dégage de la chaleur, c'est grâce à l'influence de ce changement dans notre relation. C'est un livre pornographique, mais sans la froideur habituelle que l'on retrouve dans la pornographie. Donc, si Filles perdues à cette nature thérapeutique, c'est sans doute, et c'est là le plus important, le fait parce qu'il est le produit de deux personnes très amoureuses dans la vie." 

Dans Filles perdues, Alan Moore réutilise une technique narrative qui lui avait déjà servi dans La Ligue des gentlemen extraordinaires, à savoir intégrer dans la même histoire, plusieurs personnages iconiques de la littérature. Ode fantasmatique au désir, au plaisir et au sexe sous toutes ses formes, Filles perdues explore sans aucun tabou les domaines les plus sulfureux de l'imaginaire érotique.

"Chacun des éléments dans Filles perdues a fait l'objet de débats passionnés et détaillés entre Melinda et moi pendant 18 ans. Il n'y a pas un seul élément de l'écriture ou du dessin qui n'ait pas fait l'objet d'une attention minutieuse de notre part, tant nous croyons qu'il est important de s'attacher aux détails pour construire une œuvre qui vaille."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire