Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».

« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Que puis-je savoir ? - Que dois-je faire ? - Que m'est-il permis d'espérer ? » Emmanuel Kant

Saisir des mots clefs à rechercher

lundi 17 août 2020

La Critique de la raison pure (1/4) : Le monde : entre déterminisme et liberté | Rien ne veut rien dire 1 avr. 2017


Les Nouveaux Chemins de la connaissance.
Par Adèle Van Reeth.
Émission du 11.10.2016.

Michaël Foessel inaugure la semaine en retraçant la genèse de La Critique de la raison pure et en éclairant les concepts fondamentaux qui accompagneront ce parcours de l’œuvre fondamentale du philosophe de Koenigsberg.

La métaphysique leibnizienne s'en remet à Dieu pour rendre raison d'un monde entièrement contingent ; le déterminisme spinoziste identifie la nature à Dieu et rend tout nécessaire. Devant les antinomies de la raison, notamment celle de l’origine du monde, Kant sort de son "sommeil dogmatique" et rédige pendant dix ans la Critique de la raison pure.

Le texte du jour :

« En feuilletant rapidement votre livre, je me suis arrêté sur la note de la page 339, contre laquelle il me faut protester. Ce n’est pas l’examen de la nature de Dieu, de l’immortalité, etc. qui a été mon point de départ, mais l’antinomie de la Raison Pure : « Le monde a un commencement. – Il n’a pas de commencement, etc. jusqu’à la quatrième : Il y a une liberté en l’homme – contre : il n’y a pas de liberté, tout est, au contraire, en lui, nécessité naturelle » ; c’est cette antinomie qui m’a d’abord réveillé de mon sommeil dogmatique et m’a conduit à la Critique de la raison pure elle-même afin de supprimer le scandale de la contradiction apparente de la Raison avec elle-même. »

Emmanuel Kant, Correspondance (Gallimard)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire