Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».

« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Que puis-je savoir ? - Que dois-je faire ? - Que m'est-il permis d'espérer ? » Emmanuel Kant

Saisir des mots clefs à rechercher

dimanche 9 août 2020

La crise de l'universel | France culture 01/08/2020

RÉPLIQUES par Alain Finkielkraut

Comme l'a montré la soirée des Césars, la promotion spectaculaire de la diversité au rang de valeur suprême ne montre-t-elle pas que l'universel est en crise et que cette idée mérite plus que jamais d'être défendue par un plaidoyer ardent et argumenté ?

Fragment du tableau de jean-Jacques-François
Le Barbier : Déclaration des droits de l'homme
 et du citoyen de 1789, vers 1789, 

Comme beaucoup de téléspectateurs effarés, j'ai regardé, vendredi  28 février, la 45° cérémonie des César. Comprenant très vite qu'il s'agissait d'un moment historique,  je l'ai suivie malgré la stupeur, malgré l'indignation, malgré l'effroi, de bout en bout. 

J'ai vu Florence Foresti s'acharner sans relâche sur le physique de Roman Polanski, sans jamais prononcer son nom et l'affublant du sobriquet du nain Atchoum comme s'il n'avait pas la taille requise pour considérer qu'il pouvait appartenir à l'espèce humaine.  

Et puis j'ai vu l'actrice Aïssa Maïga remettre le César du meilleur espoir féminin, compter le nombre de noirs dans la salle . "12, a-t-elle dit, 12 seulement".

J'ai pensé alors aux livres de mes deux invités : celui de Chantal Delsol : "le crépuscule de l'universel" et celui de Francis Wolff : "Plaidoyer pour l'universel : fonder l'humanisme.".

Cette promotion spectaculaire de la diversité au rang de valeur suprême ne montre-t-elle pas que l'universel est en crise et que cette idée mérite plus que jamais d'être défendue par un plaidoyer ardent et argumenté ?

>>> https://www.transfuge.fr/2020/02/29/cesars-ignoble-soiree-anti-polanski/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire