Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».

« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Que puis-je savoir ? - Que dois-je faire ? - Que m'est-il permis d'espérer ? » Emmanuel Kant

Saisir des mots clefs à rechercher

lundi 17 août 2020

Kant a-t-il détruit la métaphysique ? | Le Dieu de la Philo 5 juil. 2019


La métaphysique est la discipline philosophique qui examine le réel par le moyen de la réflexion rationnelle. Si ces questions vous intéressent, vous avez probablement été ou vous allez être tôt ou tard confrontés à la critique kantienne de la métaphysique. 

La métaphysique a longtemps joui d’une place de prestige en philosophie, elle en était la discipline reine. Mais depuis la publication de la "Critique de la raison pure", par Kant, en 1781, elle tend à ne susciter plus que le scepticisme. Dans cette émission, je vais essayer d’expliquer simplement en quoi consiste la critique kantienne de la métaphysique et les raisons pour lesquelles elle n’est finalement pas si décisive que cela.

Joris Mercier
il y a 2 mois (modifié)

Merci pour ces explications toujours d'une grande clarté ! 
Kant a besoin de faire de la métaphysique pour congédier la métaphysique. Je te rejoins sur l'analyse : la critique kantienne de la métaphysique est contradictoire.
Je pense que, pour tracer les limites de la connaissance, Kant à commis l'erreur de passer, pour ainsi dire, de l'autre coté de la limite qu'il a lui même tracer. En postulant l existence de la chose en soi, se situant au delà des phénomènes, il prétend pouvoir penser ces objets métaphysiques à défaut de pouvoir les connaitre.
Moi je penses au contraire que l 'on ne peut ni les connaitres ni meme les penser. Cette critique de la metaphysique est plus radicale encore que celle de kant.

Gil GOGAN
il y a 8 mois

Kant a tout intérêt à se demander si c'est avec l'analyse des apparences qu'on arrive à faire voler un avion de plusieurs tonnes alors que dans cette même soit-disant apparence lui n'arrive pas à léviter une seconde avec ses quelques Kilos. Même question en considérant toutes les autres technologies comme le nucléaire, l’électronique de précision... Il faudra quand même à moment se dire que l'homme est effectivement entrain de toucher à quelque chose de réel et même de le comprendre. Qu'est ce que Kant penserait du fait que Einstein en partant d'une expérience de réflexion métaphysique sur la Lumière et ses propriétés tombe immanquablement sur la formule M = E/C², formule qui a permit de que vous savez.... Merci pour la vidéo...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire