Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».

« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Que puis-je savoir ? - Que dois-je faire ? - Que m'est-il permis d'espérer ? » Emmanuel Kant

Saisir des mots clefs à rechercher

mardi 4 août 2020

J.R.R. Tolkien (1892-1973) ou la féerie du verbe


Avec plus de cent-cinquante millions de livres vendus, il est l'écrivain le plus lu dans le monde. Et pourtant, à propos du "Seigneur des anneaux", J.R.R. Tolkien affirmait malicieusement n’avoir écrit cette fable que dans le but de bâtir un monde rendant naturelle une salutation entre deux elfes...

Tolkien dans son bureau en 1955
Pour ce philologue médiéviste enseignant à Oxford la linguistique et les langues nordiques, créer un univers monumental ne suffisait pas : il lui fallait aussi inventer une géographie toute entière avec ses cartes, ses noms de lieux rattachés à une histoire millénaire, à une cosmogonie détaillée, chacun des peuples de la Terre du Milieu possédant ses traditions, ses langues, ses chants et ses légendes, seule alchimie selon lui capable de conférer une vraisemblance à son atmosphère merveilleuse.

Passionné par les langues construites, Tolkien qualifiait son amour des mots de "vice secret", le conduisant à créer des vocabulaires imaginaires, enrichis de notes étymologiques, d'alphabets dessinés et de grammaires fictives. Il affirmait ironiquement n’avoir écrit Le Seigneur des anneaux que dans le but de bâtir un monde rendant naturelle une salutation entre deux elfes.

L'une des plus prodigieuses odyssées de l'imagination du XXe siècle fait écho à la tradition mythologique du Moyen-Age, à la littérature arthurienne, aux sagas islandaises, au poème héroïque en vieil anglais Beowulf (une épopée chevaleresque), aux anciens livres gallois, aux légendes celtiques, aux Eddas scandinaves, à la littérature haut-saxonne, nordique, germanique, anglo-saxonne... en diffusant leur étrange beauté. Son oeuvre proliférante et inachevée, publiée essentiellement par son fils Christopher, est devenue la référence inspiratrice du monde de la fantasy.


Avec cent-cinquante millions de livres vendus, Tolkien est l'écrivain le plus lu dans le monde. Si les trilogies cinématographiques ne peuvent rendre toute la complexité de l'oeuvre de Tolkien dans sa portée esthétique, philosophique, initiatique et spirituelle, elles ont eu le mérite de relancer des millions de lecteurs dans son imaginaire poétique, sur les sentiers des elfes et les routes perdues des Hobbits, sur les pistes des géants de pierre menacés par les Orques, les dragons et les vieilles forêts, pour remonter aux sources de la légende du Pays Faërie.

Avec Michaël Devaux, auteur de Tolkien : l'effigie des elfes publié chez Bragelonne. Il a aussi coordonné Tolkien aujourd'hui, aux Presses Universitaires de Valenciennes ; Damien Bador, co-auteur de L'Encyclopédie du Hobbit et du Monde des Hobbits, aux éditions Pré-aux-Clercs ; Jean-Rodolphe Turlin, auteur de Promenades au pays des Hobbits : itinéraires à travers la Comté de J.R.R. Tolkien aux éditions Terre de brume ; Isabelle Pantin, auteur de Tolkien et ses légendes : une expérience en fiction chez CNRS éditions, et d'une contribution à la revue Bifrost n°76 spécial J.R.R. Tolkien : Voyages en Terre du Milieu ; Vincent Ferré, professeur de Littérature générale et comparée à l'Université Paris Est Créteil (UPEC), commissaire de l'exposition Tolkien, Voyage en Terre du Milieu à la Bibliothèque nationale de France (21 octobre 2019 - 16 février 2020).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire