Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».

A sa création, le Grand Orient de Belgique est exclusivement masculin, ses loges n'initient que des hommes. Les loges peuvent cependant décider d'accueillir des sœurs selon des modalités propres à ces premières.

En septembre 2009, Bertrand Fondu, alors grand maître de l'obédience déclare, en référence à une commission d'étude interne sur la mixité que les travaux des loges seront pris en compte en ce qui concerne la création de loge mixte, masculine ou féminine. La réflexion juridique du Grand Collège du Grand Orient de Belgique se clôture un mois après. La conclusion parait dans la presse et annonce une position favorable à la mixité.

Le dimanche 16 février 2020, une assemblée générale extraordinaire historique composée de tous les représentants de l’obédience vote à la majorité de 70% la modification de ses statuts et règlements. Le GOB devient une confédération formée d’une fédération masculine, d’une fédération mixte et d’une fédération féminine.

« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Que puis-je savoir ? - Que dois-je faire ? - Que m'est-il permis d'espérer ? » Emmanuel Kant

Saisir des mots clefs à rechercher

vendredi 14 août 2020

Cecilia Bartoli, Sposa son disprezzata


>>> "Sposa son disprezzata" est un air italien écrit par Geminiano Giacomelli. Il est utilisé dans le pasticcio de Vivaldi, Bajazet. La musique de cet air n'a pas été composée par Vivaldi. Wikipédia (anglais)

>>> BAJAZET, Jean Racine

Universalis

Une intrigue byzantine

Dans le Grand Sérail de Constantinople, le vizir Acomat apprend que la victoire du sultan Amurat, qui assiège Babylone, est incertaine. Fragilisé par la haine que lui vouent les janissaires, ce dernier tente de regagner le soutien militaire dont bénéficie déjà Acomat. Le vizir se réjouit de l'échec possible du sultan, qui entraînerait aussitôt la défection des janissaires. Il souhaite en effet renverser le souverain en mettant à sa place le frère d'Amurat, Bajazet, emprisonné au palais et voué à la mort par le sultan. Pour mettre en œuvre son projet, Acomat a réussi à convaincre Roxane, la favorite, à laquelle le sultan a donné les pleins pouvoirs sur Bajazet en son absence. Amoureuse de Bajazet, elle doit éviter de le rencontrer, et correspond avec lui par l'intermédiaire d'Atalide, princesse ottomane de la famille des sultans. L'une et l'autre aiment Bajazet. Acomat, lui, espère aussi épouser Atalide, s'assurant ainsi du pouvoir auprès du nouveau sultan. De son côté, Roxane veut s'assurer de l'amour de Bajazet (elle ne le libérera de la prison et de la mort que s'il lui promet de l'épouser) avant de le placer sur le trône. Apprenant cette décision, Atalide désespère, car elle et Bajazet s'aiment en secret : jusqu'ici, elle n'a trompé Roxane que pour préserver la vie du prince.

Devant Roxane qui le libère et l'informe de son projet, Bajazet reste interdit, puis cherche à la détourner de ce mariage en lui en représentant tous les obstacles. Folle de rage, puis suppliante, la favorite décide de le faire arrêter à nouveau. Acomat cherche à convaincre Bajazet de fléchir, quitte à se renier ensuite, ce qu'il refuse. C'est Atalide qui l'emporte en menaçant Bajazet de se sacrifier avec lui : le prince reverra donc Roxane. À l'annonce de cette réconciliation et devant la joie d'Acomat, Atalide, jalouse, doute de son amant, envisage de mourir et reproche au prince de lui avoir trop bien obéi. En fait, Bajazet n'a fait aucune promesse à Roxane. Il s'est contenté de laisse [...]

Aucun commentaire:

Publier un commentaire