Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».

A sa création, le Grand Orient de Belgique est exclusivement masculin, ses loges n'initient que des hommes. Les loges peuvent cependant décider d'accueillir des sœurs selon des modalités propres à ces premières.

En septembre 2009, Bertrand Fondu, alors grand maître de l'obédience déclare, en référence à une commission d'étude interne sur la mixité que les travaux des loges seront pris en compte en ce qui concerne la création de loge mixte, masculine ou féminine. La réflexion juridique du Grand Collège du Grand Orient de Belgique se clôture un mois après. La conclusion parait dans la presse et annonce une position favorable à la mixité.

Le dimanche 16 février 2020, une assemblée générale extraordinaire historique composée de tous les représentants de l’obédience vote à la majorité de 70% la modification de ses statuts et règlements. Le GOB devient une confédération formée d’une fédération masculine, d’une fédération mixte et d’une fédération féminine.

« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Que puis-je savoir ? - Que dois-je faire ? - Que m'est-il permis d'espérer ? » Emmanuel Kant

Saisir des mots clefs à rechercher

lundi 24 août 2020

1945 : 75 ans après : 8 destins marqués par la seconde guerre mondiale à redécouvrir en cette année du 75ème anniversaire (Cliquer sur l'image !) | France culture 04/07/2020

8 destins marqués par la seconde guerre mondiale à redécouvrir en cette année du 75ème anniversaire : Ernst Jünger, Imre Kertész, Claude Lanzmann, Germaine Million, Aharon Appelfeld, Charlotte Delbo, Geneviève de Gaulle-Anthonioz et Primo Lévi.


>>> 1945 : 75 ans après (1/8) : Ernst Jünger (1895-1998), un indestructible dans la tempête du XXème siècle

Témoin exceptionnel du XXe siècle, mort à cent deux ans, Ernst Jünger a vécu en Allemagne sous quatre régimes politiques et participé à deux conflits mondiaux....


>>> 1945 : 75 ans après (2/8) : Imre Kertész (1929-2016), l’Holocauste comme culture

L'écrivain juif hongrois Imre Kertész a transformé son témoignage de la déportation en fiction, car selon lui, le vocabulaire ne peut rendre compte de...


>>> 1945 : 75 ans après (3/8) : Claude Lanzmann (1925-2018), un corps, une oeuvre

Claude Lanzmann a signé avec Shoah, le plus grand témoignage sur la destruction des juifs d'Europe, une oeuvre monumentale réalisée par un engagement viscéral...


>>> 1945 : 75 ans après (4/8) : Germaine Tillion (1907-2008), une existence au service de la dignité de l'Homme

Germaine Tillion jusqu'à sa 101ème année ne déviera pas de sa ligne : le combat pour le respect et la dignité de l'homme, la compassion pour "la pauvre...


>>> 1945 : 75 ans après (5/8) : Aharon Appelfeld (1932-2018), des voix dans le silence

Aharon Appelfeld, écrivain israélien, a marqué la littérature par la justesse et la densité de son œuvre. Cet « écrivain errant de fictions errantes »,...


>>> 1945 : 75 ans après (6/8) : Charlotte Delbo (1913-1985)

Charlotte Delbo était la secrétaire de Louis Jouvet, quand elle a décidé de quitter le théâtre pour s'engager dans la résistance. Arrêtée en 1942, elle...


>>> 1945 : 75 ans après (7/8) : Geneviève de Gaulle-Anthonioz (1920-2002), la dignité et l’espérance

Ce documentaire revient sur la nature et les origines de sa grandeur : le refus de l’inacceptable (idéologie nazie ou grande pauvreté), la volonté d’engager...


>>> 1945 : 75 ans après (8/8) : Primo Levi (1919-1987), l'homme en soi

Primo Levi, l'écrivain italien survivant des camps de concentration, a mis fin à ses jours le 11 avril 1987. Avant d’être écrivain, c’était un témoin,...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire