Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».

« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Que puis-je savoir ? - Que dois-je faire ? - Que m'est-il permis d'espérer ? » Emmanuel Kant

Saisir des mots clefs à rechercher

jeudi 30 juillet 2020

Retour à Belfast | France culture 29/07/2020


Larmes et colère montent encore en Irlande du Nord dès qu’on évoque Margaret Thatcher qui laissa mourir dix jeunes grévistes de la faim. Et devint la cible de l’IRA.

Les véhicules de la British Army patrol face
à des jeunes adolescents partie prenante
de l'IRA. Affrontement - si le terme convient
 - disproportionné dans une rue de Belfast
(Irlande du Nord, 1972)
Margaret Thatcher écrit dans ses mémoires :

"Bobby Sands mourut le mardi 5 mai. Cette date aurait une importance certaine pour moi, même si je ne le savais pas sur le moment. A partir de ce jour, je suis devenue la cible numéro 1 de l’IRA." Margaret Thatcher

Nous avons remonté le temps dans les rues de Belfast pour tenter de reconstituer ces années noires. Nous avons interrogé d’anciens prisonniers républicains qui reviennent sur le choix qui fut fait de mourir entre les murs de la prison de Long Kesh. 

Nous avons relu les derniers jours de Bobby Sands dans son journal. 

Nous avons demandé aux proches de Margaret Thatcher, s’ils n’avaient pas de regrets. Ils n’en ont pas.

Les deux versions d’un même conflit restent inconciliables. Les écouter, c’est retracer l’histoire d’une génération de jeunes Républicains irlandais qui s’est soulevée pacifiquement en 1969, a basculé vers la lutte armée, et peuplé les prisons britanniques en y exigeant le statut de détenus politiques. 

C’est creuser encore le portrait de Margaret Thatcher pour qui l’art de gouverner n’incluait pas le compromis, synonyme selon elle de capitulation.

GRANDES TRAVERSÉES : MARGARET THATCHER par Judith Perrignon

Aucun commentaire:

Publier un commentaire