Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».

« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Que puis-je savoir ? - Que dois-je faire ? - Que m'est-il permis d'espérer ? » Emmanuel Kant

Saisir des mots clefs à rechercher

dimanche 12 juillet 2020

∆∆∆ Le Gouvernement secret Du « secret du Roi » de Richelieu à la série « Le bureau des légendes » en passant par Fouché, l’existence d’un « gouvernement secret » n’a cessé de hanter la politique

MATIÈRES À PENSER par Antoine Garapon, Patrick Boucheron, René Frydman, Dominique Rousset et Frédéric Worms






À PROPOS DE LA SÉRIE

Du « secret du Roi » de Richelieu à la série « Le bureau des légendes » en passant par Fouché, l’existence d’un « gouvernement secret » n’a cessé de hanter la politique. 

Le fait est que la collecte d’informations confidentielles recueillies à l’insu de tous, est une pratique très ancienne. Elle pose des difficultés particulières à une démocratie censée agir en toute transparence sous le regard de tous ; d’autant plus pressantes que la démocratie a paradoxalement plus besoin de services de renseignements parce que les citoyens y sont plus libres et qu’il faut limiter le recours à la force. Un « gouvernement bien informé » est encore plus nécessaire lorsque le monde devient de plus en plus dangereux comme aujourd’hui.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire