Article 1er. - La F∴-M∴, institution initiatique et progressive, cosmopolite et progressiste, a pour objet la recherche de la vérité et le perfectionnement de l’humanité. Elle se fonde sur la liberté, la tolérance et le libre examen ; elle ne formule ou n’invoque aucun dogme. Le Trav∴ maçonn∴ s’effectue à couvert dans le T∴ par la méthode symb∴. Cette démarche laisse au Maç∴ la liberté d’interprétation des symboles. Le Gr∴ Or∴ de Belgique, maillon de la F∴-M∴ universelle, demande à qui se présente à l’Init∴ d’être honnête et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonn∴. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’individus probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienfaisance dans le sens le plus étendu.

Saisir des mots clefs à rechercher

lundi 20 juillet 2020

Habib Boukharouba, "Top Gun" privé pour pays sans escadrille | France culture 18/07/2020


Pour que les Etats puissent se doter d'une puissance aérienne militaire, des prestataires privés ont vu le jour et vont jusqu'à fournir les pilotes qui participeront aux combats. Le Français Habib Boukahrouba est devenu une sorte de PDG de mercenaires pour Etats en quête de forces armées aériennes.

Le CH-146 Griffon, hélicoptère construit pour
l'Aviation royale du Canada par la division
commerciale de Bell Aircraft
Du Baron rouge à la Patrouille de France, rien ne symbolise plus nettement la puissance d'un Etat que son aviation de chasse. Véritables signes extérieurs de souveraineté, ces appareils ultra-perfectionnés permettent à un pays de contrôler son espace aérien mais également de frapper des cibles à l'autre bout du globe, voire de délivrer l'arme atomique. Leurs pilotes, rigoureusement sélectionnés, sont l'incarnation de l'excellence nationale. A cette aune, rien n'est plus contre-intuitif que l'idée qu'un prestataire privé livre des combats aériens.

Mais si les pays occidentaux ont constitué à grand frais des armées de l'air performantes, ce n'est pas le cas de nombreux pays émergents. Confrontées à des guerres ou des mouvements de contestation armés, ces nations dépourvues de puissance aérienne en sont réduites à demander de l'aide à l'extérieur.

C'est à ce déséquilibre que viennent répondre les services très particuliers qu'offre le Français Habib Boukharouba. En quinze ans, ce dernier est devenu une sorte de numéro vert pour Etats en quête de puissance aérienne militaire. Il leur loue des avions, des drones, des pilotes, clés en main. Il est venu nous raconter son métier pour le moins unique dans nos studios.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire