Article 1er. - La F∴-M∴, institution initiatique et progressive, cosmopolite et progressiste, a pour objet la recherche de la vérité et le perfectionnement de l’humanité. Elle se fonde sur la liberté, la tolérance et le libre examen ; elle ne formule ou n’invoque aucun dogme. Le Trav∴ maçonn∴ s’effectue à couvert dans le T∴ par la méthode symb∴. Cette démarche laisse au Maç∴ la liberté d’interprétation des symboles. Le Gr∴ Or∴ de Belgique, maillon de la F∴-M∴ universelle, demande à qui se présente à l’Init∴ d’être honnête et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonn∴. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’individus probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienfaisance dans le sens le plus étendu.

Saisir des mots clefs à rechercher

vendredi 31 juillet 2020

Ecrire l’histoire des femmes et du genre aujourd’hui : Balade radiophonique dans l'exposition "Présumées coupables" | France culture 07/03/2017


Aujourd'hui une balade radiophonique enregistrée dans l'exposition « Présumées coupables » aux Archives Nationales par Séverine Liatard et Françoise Camar

En compagnie de Fanny Bugnon (maîtresse de conférence à Rennes II) et Pierre Fournié (responsable du département de l’action culturelle et pédagogique aux Archives Nationales), promenade radiophonique dans l’exposition « Présumées coupables » qui se tient aux Archives nationales. 

Cette exposition donne à voir et à entendre des femmes confrontées à leurs juges de la fin du Moyen-âge au XXème siècle autour des figures archétypales et largement fantasmées de la sorcière, l’empoisonneuse, la mère infanticide, la pétroleuse ou la femme tondue au moment de la Libération.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire