Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».
« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

Saisir des mots clefs à rechercher

jeudi 25 juin 2020

Ne dérangez pas le virus qui dort | France culture 08/06/2020


Qu’est-ce qui distingue une infection virale aiguë d’une infection virale persistante ? Dans le second cas, comment les virus s’installent-ils, et par quels moyens peuvent-ils persister dans l’organisme ?

Quels sont les types de virus connus pour
pouvoir persister de façon latente ou
chronique dans l’organisme ?
Il y a quelques semaines, lorsque la Corée du Sud annonçait de nouveaux cas de contamination à la Covid sur des personnes qui en avait pourtant guéri, il a été question, un temps, de réactivation virale. Les chercheurs se sont demandé si le SARS-CoV2 pouvait rester, de façon dormante, dans des réservoirs viraux dans l'organisme. Si cette question semble avoir été à peu près tranchée pour la Covid, elle nous a donné envie de nous intéresser à ces virus qui vivent en nous, en passagers clandestins. 

Qui sont-ils, comment se cachent-ils, pourquoi ressurgissent-ils à certains moments plus qu'à d'autres ? 

Qu'est qu'une infection latente par rapport à une infection chronique ? Bref, nous parlerons aujourd'hui de ces virus pot-de-colle dont on ne se débarrasse jamais tout à fait.

Ne dérangez pas le virus qui dort. C'est le programme persistant qui est le nôtre pour l'heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode scientifique. 

Et pour examiner les mécanismes qui conduisent ces virus à s'installer durablement dans nos organismes... nous avons le plaisir de recevoir aujourd'hui Brigitte Autran, professeure émérite d'immunologie à la faculté de médecine Sorbonne Université et Vincent Maréchal, professeur de virologie à Sorbonne Université...

Repères
  • Les infections aiguës non persistantes prouvent l'efficacité des défenses innées et adaptatives. A contrario, les infections persistantes illustrent la capacité de certains virus à échapper à long terme aux défenses de l'hôte.
  • Parmi les infections persistantes, on distingue les infections latentes - pour lesquelles la multiplication du virus est endiguée par le système immunitaire - des infections chroniques - pour lesquelles le virus continue de se multiplier bien au-delà de la phase aiguë. Pour les premières, on peut citer les champions de la latence que sont les herpesvirus (les herpes simplex, EBV ou encore le virus de la varicelle et du zona), tandis que pour les secondes, on peut citer le VHC, le VIH ou encore les papillomavirus.
  • Une meilleure connaissance des stratégies des virus pour contourner les défenses de leur hôte aboutira, dans les prochaines années, à des approches préventives ou curatives plus spécifiques et plus efficaces.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire