Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».
« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

Saisir des mots clefs à rechercher

jeudi 18 juin 2020

Lettre ouverte à Madame la Première ministre, Madame Wilmès : Charte des seniors 08.06.2020

Madame la Première ministre,
Chère Madame Wilmès,

          Comme vous le savez, une grande partie de ceux que, par euphémisme teinté d’âgisme, vous appelez « seniors » se sont, depuis janvier 2018, regroupés dans un mouvement citoyen qui compte aujourd’hui plus de 12.500 membres et sympathisants : « Le GVC/GRO » (GANG DES VIEUX EN COLÈRE – GANG VAN DE RAZENDE OUDEREN).

          Par voie de presse, cette semaine, nous avons découvert que votre gouvernement provisoire se pencherait sur ce que vous appelez les « Groupes à risques ». En effet, vous estimez qu’il serait utile que tous fassent très attention à ces « Groupes à risques ». Jusque-là, nous sommes d’accord.

Il est évident que TOUS CEUX qui présentent une immunodéficience (et la liste est longue, à commencer par certains Premiers ministres comme Boris Johnson) risquent plus d’attraper un virus, une bactérie, un microbe qui passe. Il est vrai que par souci d’économie et par manque de prévoyance, des milliers d’immunodéprimés ont payé de leur vie les manques de personnels soignants et de toutes les protections indispensables à la lutte contre la pandémie (masques, respirateurs, antalgiques, lits, blouses, gants, tests etc). Aujourd’hui, nous sommes rassurés parce que déjà votre ministre de la santé, madame De Block, a compris que plus personne ne souhaitait lui confier un ministère et nous gageons que votre gouvernement provisoire a assimilé la leçon et aura à cœur de remettre sur les rails tout notre système de santé.

           Mais votre intervention sur les « groupes à risques » ne s’est pas bornée à cette recommandation. Nous apprenons, nous découvrons soudain que votre administration aurait décidé d’« étudier la rédaction d’une charte destinée à vos chers seniors », charte définissant les activités qu’il leur serait interdit de pratiquer à l’avenir.
Pourquoi ne pas avoir  consulté notre mouvement citoyen ?
Pourquoi ne pas nous avoir au moins invités à une table de concertation pour débattre d’un sujet aussi grave dès l’instant où il touche à nos libertés fondamentales ? 
Qui est « senior ? Qui ne l’est pas ?

Tout le monde est la vieille ou le vieux de quelqu’un. Il n’y a qu’une force d’âme qui tienne : le respect de la liberté de vivre en tant qu’humain, à valeur égale quel que soit l’âge. Nous sommes, Madame Wilmès, vos égaux de droit. Sachez, Madame la Première ministre que cette idée ségrégationniste est anticonstitutionnelle et que donc, c’est nous, les Vieux, qui interdisons à vos services toute « charte opposant Vieux et Jeunes », même sous prétexte de protection. Vous-même, Madame, votre jeunesse s’éloigne et nous vous souhaitons d’arriver à devenir vraiment vieille un jour. Alors faites en sorte que ce statut « Vieux » ne soit pas devenu, par votre faute, un signe arbitraire d’infantilisation et d’aliénation.

          Il ne peut y avoir (sous prétexte de protection sanitaire émise par un médecin ou autre) la rédaction de la moindre « charte » imposant un apartheid visant toutes les Vieilles et tous les Vieux. Pour quoi les Vieux actifs ? Pourquoi les Vieux Bénévoles ? Pourquoi les seuls Vieux ? Pourquoi ne pas interdire aux seuls roux (pour les protéger) toute activité les exposant plus d’un certain laps de temps au soleil ? Pourquoi ne pas interdire aux noirs (pour les protéger) toute activité de nuit, en cas de panne d’électricité ? Pourquoi ne pas interdire aux seuls Juifs (pour les protéger) de se rassembler pour pratiquer leur foi ?

          Dans un système où toutes les Vieilles et tous les Vieux seraient frappés d’interdit, chaque vieux perdrait ses droits individuels. Seul son groupe en aurait encore. Et ce groupe (Noirs, Juifs, femmes, vieux ou roux) se verrait limité, interdit…
Non, Madame ! Le Gang des Vieux en Colère refuse toute discrimination, voire toute exclusion d’une partie de la population qui, par-là, ne disposerait plus des mêmes droits, lieux d’habitation ou emplois que le reste de la collectivité.

          Allez-vous empêcher telle ou telle activité à tel ou tel élu qui aurait dépassé les 64 ans ? Allez-vous frapper d’interdit les vieux représentants comme Jacques Brotchi, Benoît Friart, François Bellot,  Eric Van Rompuy, Daniel Bacquelaine, Elio Di Rupo, Patrick Dewael, Josy Arens, Jean-Paul Wahl, Charles Picqué, Viviane Teitelbaum, Herman De Croo, Hervé Hasquin, Simone Susskind, Pierre Kompany, Jean-Marie Dedecker, André Flahaut, Sybille de Coster-Bauchau ou même Louis Michel, pour ne citer qu’eux ?

         Nous n’avons pas attendu les premières recommandations tardives du Conseil National de Sécurité pour réfléchir aux moyens d’échapper à la maladie, à la façon de réorganiser le quotidien dans l’urgence. La santé avant tout, c’est d’ailleurs ce qui nous a fait rester dans les clous. Les Vieux sont des adultes qui ont le devoir d’aller voter, ils ont donc le droit d’être libres. Depuis janvier, le GANG s’est abstenu de toute action de désobéissance civile (comme envahir une maison de repos et de soins à la fête des Rois), guidé par le seul souci de ne pas donner l’image d’un mouvement qui mettrait en danger la population. Sachez que le « Gang des Vieux en Colère » s’opposera par tous les moyens possibles et imaginables à toute charte qui restreindrait toute activité ou interdirait quoi que ce soit aux Vieux.

La Belgique est une démocratie, pas une dictature.
L’inégalité des âges serait le plus grand démenti à l’universalité des droits de l’homme dans leur sens le plus fondamental.
Nous lutterons de toutes nos forces contre tout apartheid générationnel !
Si vous cherchez à nous empêcher de vieillir libres de choisir, vous nous forcerez à devenir hors la loi et nous serons des milliers à choisir la promiscuité insalubre de vos prisons plutôt qu’une atteinte à nos libertés fondamentales.

          Nous vous demandons très officiellement, par la présente, de renoncer purement et simplement à ce projet de « Charte des seniors ». Ce dont TOUS les vieux ont besoin, ce sont des minima de pensions de retraite décents et des maisons de repos qui cessent d’être des mouroirs.
Veuillez, Madame la Première ministre, Chère Madame Wilmès, accepter l’expression de notre plus haute considération,

Michel HUISMAN
Porte-parole
GANG van de Razende Ouderen / Gang des Vieux en Colère

Aucun commentaire:

Publier un commentaire