Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».

A sa création, le Grand Orient de Belgique est exclusivement masculin, ses loges n'initient que des hommes. Les loges peuvent cependant décider d'accueillir des sœurs selon des modalités propres à ces premières.

En septembre 2009, Bertrand Fondu, alors grand maître de l'obédience déclare, en référence à une commission d'étude interne sur la mixité que les travaux des loges seront pris en compte en ce qui concerne la création de loge mixte, masculine ou féminine. La réflexion juridique du Grand Collège du Grand Orient de Belgique se clôture un mois après. La conclusion parait dans la presse et annonce une position favorable à la mixité.

Le dimanche 16 février 2020, une assemblée générale extraordinaire historique composée de tous les représentants de l’obédience vote à la majorité de 70% la modification de ses statuts et règlements. Le GOB devient une confédération formée d’une fédération masculine, d’une fédération mixte et d’une fédération féminine.

« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Que puis-je savoir ? - Que dois-je faire ? - Que m'est-il permis d'espérer ? » Emmanuel Kant

Saisir des mots clefs à rechercher

lundi 8 juin 2020

Le coronavirus est-il sorti d’un laboratoire ? Épisode 2 : la thèse de l’accident | Le Monde 7 juin 2020



Le coronavirus et la pandémie de Covid-19 sont-ils le résultat d’un accident de laboratoire ? Si la thèse a été rapidement relayée par des amateurs de complots, certains faits troublants obligent à la considérer sérieusement. A Wuhan, point de départ de l’épidémie en Chine, plusieurs laboratoires, dont un laboratoire de haute sécurité (P4), manipulaient des coronavirus de chauves-souris. Pire, en 2018, des inquiétudes concernant le respect des normes de sécurité de ce laboratoire P4 avaient été émises par des diplomates américains. Tandis que la Chine nie en bloc, Mike Pompeo, le secrétaire d’Etat américain, affirme « qu’il y a d’énormes preuves » mettant en cause le laboratoire chinois. Est-il possible d’y voir plus clair ? Grâce à la géolocalisation des laboratoires de Wuhan, à la lecture d’études scientifiques récentes, à l’analyse de documents officiels chinois et à quelques calculs mathématiques simples, l’équipe vidéo du Monde fait le point sur les indices et la probabilité de chaque hypothèse. Sources : – Liste des agents biologiques et de leur niveau de dangerosité par l’agence britannique chargée de la santé : https://bit.ly/36UUqal – Le site Internet de l’Institut de virologie de Wuhan : https://bit.ly/2U3hMVO – Le site Internet du centre de contrôle et de prévention des maladies de Wuhan : https://bit.ly/301gJK0 – L’article du Washington Post sur les inquiétudes exprimées par des diplomates américains : https://wapo.st/2ACOMNL – Articles académiques discutant la thèse de l’accident de laboratoire comme probable origine de l’épidémie de grippe russe en 1977 : https://bit.ly/3ds8o64 ; https://bit.ly/372GVFx ; https://bit.ly/2Xs1EPM – Vidéo de promotion des recherches menées par des chercheurs du WCDC sur les chauves-souris par l’Association chinoise de sciences et technologie : https://bit.ly/3024EnJ – L’étude sur les 41 premiers patients hospitalisés à cause du Covid-19 à Wuhan : https://bit.ly/2Aw7BSW – Article de la presse officielle chinoise sur les prélèvements environnementaux trouvés dans le marché de Wuhan : https://bit.ly/3cvhy0i – L’étude sérologique qui trouve un taux de contamination de 0,6 % : https://bit.ly/2Bm0lcC – L’étude sérologique qui trouve un taux de contamination de 3 % : https://bit.ly/3dFTmte – L’étude avec le tableau récapitulant toutes les épidémies dues au virus Nipah : https://bit.ly/3dpqe9H – Chiffres sur les morts par overdose en France : https://bit.ly/2XUAq3A – Chiffres sur les morts à cause de cancers en France : https://bit.ly/2U6ACeN ; – Le rapport de l’Académie d’ingénierie chinoise sur le commerce d’animaux sauvages : https://bit.ly/2zZsjup Relecture scientifique : Julien Cappelle (CIRAD)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire