Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».

« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Que puis-je savoir ? - Que dois-je faire ? - Que m'est-il permis d'espérer ? » Emmanuel Kant

Saisir des mots clefs à rechercher

samedi 6 juin 2020

L’Amérique et ses démons raciaux | France culture 01/06/2020


Pour parler des événements qui embrasent une nouvelle fois les Etats-Unis, nous recevons Steven Ekovich, professeur d’Histoire et de sciences politiques à l’American University of Paris et Pap N’Diaye, historien et professeur des universités à Sciences Po Paris, spécialiste des Etats-Unis.

Manifestation aux  Etats-Unis suite
au décès de George Floyd
La colère qui a explosé a Minneapolis dans le Minnesota, après le décès lundi dernier de George Floyd, un homme noir de 46 ans aux mains d'un policier blanc, s'est rapidement propagée dans tout le pays. Sixième nuit de protestation aujourd'hui.

Pour en parler : 

Steven Ekovich, professeur d’Histoire et de sciences politiques à l’American University of Paris et Pap N’Diaye, historien et professeur des universités à Sciences Po Paris, spécialiste des Etats-Unis.

Les manifestations, centrales dans la mobilisation des noirs américains

"C'est l'histoire de manifestations contre les violences policières, qui est une histoire séculaire. Elle montre à quel point cette question a été centrale dans la mobilisation politique des noirs américains depuis les années 20." Pap N'Diaye

"Il y a quelque chose de neuf : les manifestants ne sont pas seulement africains-américains. Les manifestations ne semblent pas faiblir alors que les événements se sont passés il y a quelques jours." Pap N'Diaye

"La question des violences policières concerne toutes les personnes noires, au-delà des violences de classe. Derrière cette question, il y a un potentiel qui rassemble les africains-américains. Être noir, c'est souvent être suspect aux Etats-Unis." Pap N'Diaye

Un enjeu pour la campagne présidentielle

"Le Minnesota est un Etat clé dans la campagne de l'élection présidentielle. Joe Biden pourrait choisir la sénatrice du Minnesota comme co-listière."

"Ce qui se passe est un défi pour le parti démocrate. L'électorat est acquis au parti démocrate. Le défi est de grignoter sur la base de Donald Trump. Le parti démocrate doit être ferme sur la criminalité urbaine. Les démocrates sont sur un fil de rasoir"." Steven Ekovich

Un racisme d'Etat ? 

"Toutes les institutions d'Etat ne concourent pas à une politique raciste. Il est possible de s'appuyer sur des institutions d'Etat qui luttent contre le racisme. Il y a un racisme institutionnel profondément ancré aux Etats-Unis, et pas seulement aux Etats-Unis, concernant la police. La police s'est professionnalisée autour du contrôle et de la répression des Africains-Américains. Cette question est centrale depuis la fin du XIXe siècle dans le Sud mais aussi dans les métropoles dans lesquelles les Africains-Américains se sont installés dans les années 70."

"La police est protégée d'un point de vue juridique. Il faut des mobilisations très importantes pour que le policier en question soit inculpé pour meurtre. Sans ces mobilisations, le policier s'en serait sorti comme ce qui s'est passé à Ferguson, New York ou Baltimore récemment".

Une sur-représentation des Africains-Américains dans les victimes de l'épidémie

"Il y a le sentiment d'une injustice profonde, qui répète des inégalités de santé très ancrées dans la société, du point de vue de l'espérance de vie et de la mortalité infantile. Des questions lancinantes à propos des inégalités sanitaires sont posées de façon très crue à l'occasion de cette épidémie." 

"Comme lors des grandes crises économiques du passé, les Africains-Américains seront relativement plus touchés que le reste du pays. Toute une partie de la population ressent très durement la situation actuelle ainsi que la désinvolture de Trump sur la situation".

Aucun commentaire:

Publier un commentaire