Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».

« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Que puis-je savoir ? - Que dois-je faire ? - Que m'est-il permis d'espérer ? » Emmanuel Kant

Saisir des mots clefs à rechercher

mercredi 3 juin 2020

La mémoire : Documenter la mémoire des lieux | France culture 16/06/2016


Quatrième temps d'une semaine sur la mémoire. Aujourd'hui, c'est celle des lieux qui nous intéresse : avec une architecte et une plasticienne associées au projet Villa Médicis Clichy-Montfermeil en Seine-Saint-Denis (93), nous arpentons un lieu à venir et anticipons sa mémoire.

projet "Construire un lieu"
Avec Ann Guillaume, plasticienne et Océane Ragoucy, architecte, qui mènent ensemble une recherche documentaire sur la mémoire d'un lieu à venir : l'espace dans lequel va s'implanter une antenne de la Villa Médicis à Clichy-Montfermeil, en Seine-Saint-Denis. Artistes-chercheuses associées au projet Villa Médicis Clichy-Montfermeil, c'est en arpentant le territoire, en multipliant les entretiens, en s'interrogeant sur le futur public de ce lieu, dont l'ouverture est prévue en 2023, qu'elles en constituent une forme de mémoire a priori.

En fin d'émission chaque jour, on propose à quelqu'un de partager avec nous quelque chose d’important pour lui. Cette semaine Marie-José Justamond se prête à l’exercice. Elle dirige aujourd’hui le festival Les Sud à Arles, mais elle a, dans une vie précédente, travaillé pour l’autre grande manifestation de la ville : les Rencontres Photographiques. Elle évoque aujourd’hui sa rencontre fondamentale avec cet art photographique et son travail avec Lucien Clergue. Récit vers 14h50, dans la rubrique Au Singulier !

Programmation musicale :
  • Malherb, Looparina
  • Arlt, Est-ce que c'est le vent
  • Psychic Ills, I dont mind

Aucun commentaire:

Publier un commentaire