Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».

« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Que puis-je savoir ? - Que dois-je faire ? - Que m'est-il permis d'espérer ? » Emmanuel Kant

Saisir des mots clefs à rechercher

lundi 1 juin 2020

Economies de l'Antiquité : Grandeur et décadence de l'Empire romain | France culture 20/06/2019



Peut-on parler de l’économie romaine dans les termes de l’analyse économique contemporaine ? Peut-on la qualifier d’« archaïque » ou de « moderne », comme beaucoup s’y sont risqués, ou bien tenter de trouver des causes économiques à la chute de l’Empire ?

Scène rurale (Ier ou IIe siècle)
Notre série sur les économies de l’Antiquité s’achève aujourd’hui. Hier, nous avons observé au plus près l’organisation économique et sociale des premières cités grecques ; nous nous penchons à présent sur la vie quotidienne sous l’empire romain, depuis la naissance de l’empire en 27 avant Jésus-Christ jusqu’aux bouleversements de l’Antiquité tardive.

L’insuffisance des sources sur le fonctionnement de l’économie romaine a laissé libre cours à toutes les hypothèses, certains historiens parlant de “primitivisme” et même de "sous-développement" quand d’autres défendaient au contraire la théorie d’une économie moderne, où une révolution industrielle aurait pu advenir. Alors, comment se créait la richesse sous Auguste, Trajan et Dioclétien ?

Archives et lectures
  • L'historien Maurice Sartre dans l’émission de France Culture Concordance des temps, le 10 mars 2001
  • Extrait de « Les causes sociales du déclin de la civilisation antique », une conférence donnée par Max Weber en 1896
  • Extrait de De l'agriculture de Varron (Livre I)
Musiques
  • Générique : Quantic, Time is the Enemy
  • Phoenix, "Rome"
  • Sufjan Stevens, "Romulus"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire