Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».
« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

Saisir des mots clefs à rechercher

lundi 15 juin 2020

Confucius : Qu’est-ce que le ren ? | France culture 04/01/2017


Écoutez Alexis Lavis nous expliquer la conception si singulière de l'homme de Confucius.

"Le philosophe chinois Confucius
(ou Kong Fu Zi ou KongZi) (551-479 avant JC)
 entouré de ses disciples" 
Confucius, qui cherche à développer le "sens de l'humain", le ren, est-il un humaniste ? 

Attention à ne pas confondre l'humanisme d'un Montaigne, par exemple, et celui d'un Confucius : être humain, c'est savoir se tenir dans une hiérarchie.

Le texte du jour

Kao Tzeu dit : "La nature est comme une eau qui tourbillonne. Qu’on lui ouvre la voie vers l’orient, elle coulera vers l’orient ; qu’on lui ouvre la voie vers l’occident, elle coulera vers l’occident. La nature humaine ne discerne pas le bien du mal, de même que l’eau ne discerne pas l’orient de l’occident." Mencius dit : "Il est vrai que l’eau ne fait nulle différence entre l’Orient et l’Occident ; mais n’en fait-elle pas entre le haut et le bas ? La nature de l’homme tend au bien comme l’eau tend à couler vers le bas. Tout homme est bon comme l’eau tend toujours à descendre. Cependant, si en frappant l’eau, vous la faites jaillir, elle pourra dépasser la hauteur de votre front ; si vous l’arrêtez dans son cours et la refoulez, vous pouvez la faire demeurer sur une montagne. En cela, obéira-t-elle à sa tendance naturelle ? Elle obéira à la force. Lorsque l’homme est déterminé à faire le mal, c’est sa nature qui est violentée. »

- Mencius, le Meng Tzeu, dans Les Quatre Livres, trad. Séraphin Couvreur, Kuangchi Press, 1972

Extrait

- Confucius, film de Hu Mei, 2010

Lectures

- Mencius, le Meng Tzeu, dans Les Quatre Livres, trad. Séraphin Couvreur, Kuangchi Press, 1972
- Montaigne, Les Essais, II, 12 (Quarto Gallimard, 2009) p 590-591

Références musicales

- Liszt, 12 études d’exécution transcendante
- Micko Miyazaki et Guo Gan, Bonbons chinois et bonbons japonais
- Chris Jennings, Left turn signal

Aucun commentaire:

Publier un commentaire