Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».
« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

Saisir des mots clefs à rechercher

samedi 20 juin 2020

Aux États-Unis, la police et les Noirs | France culture 13/06/2020


Arrestation en 1964 à Harlem
Retour sur l'histoire des rapports entre la police et les Africains-Américains.

A Ferguson, dans le Missouri, de violentes émeutes ont provoqué, pendant dix jours, en août dernier, des affrontements brutaux entre la population noire et des forces de police utilisant des fusils d’assaut et des véhicules blindés. 

Ces émeutes furent la conséquence de la mort de Michael Brown, un adolescent noir de 18 ans, qui n’était pas armé, abattu de dix balles dans la rue, par un policier blanc. 


Les réalités du racisme

Quelques mois plus tard, un enfant noir de 12 ans, Tamir Rice, qui jouait avec un pistolet à billes, a été tué à son tour dans des conditions assez semblables, à Cleveland, dans l’Ohio, le 22 novembre, sur quoi il s’est trouvé que tout juste après, le policier de Ferguson a été acquitté, verdict qui a provoqué de puissantes manifestations co-organisées par l’influente « Association de défense des personnes de couleurs ». Ainsi a resurgi au devant de la scène la question raciale récurrente dans la police américaine, une question qui se pose depuis bien longtemps, et avec une intensité spécifique depuis cette « grande migration » de la Première Guerre mondiale qui a développé beaucoup la présence noire dans les grandes villes industrielles du pays – y compris East Saint Louis, juste à côté de Ferguson.

C’est donc dans cette longue durée et la quête de nombreux précédents, que nous allons replacer, pour mieux les interpréter, les événements récents, grâce à la compétence de Pap Ndiaye , professeur des universités à Sciences Po, spécialiste, notamment, de l’histoire des Etats-Unis en général et de la question noire en particulier. Jean-Noël Jeanneney

Programmation sonore 
  • Chanson « Strange Fruit » d’Abel MEEROPOL, interprétée en 2014 par Molly JOHNSON, chanson créée en 1939 pour Billie HOLIDAY.
  • Angela DAVIS, interviewée par Jacques CHANCEL, dans « Radioscopie » sur France Inter, le 9 mai 1977.
  • Extrait d’un reportage télévisé du journaliste Maurice WERTHER, diffusé dans l’émission « Sept jours du monde », le 24 mai 1963.
  • Reportage de Michel ANFROL après les émeutes à Los Angeles, diffusé dans « Inter-Actualités », le 15 août 1965.
  • Reportage de Jean-Claude HEBERLE , diffusé dans « Inter-Actualité », le 6 avril 1968.
Bibliographie 
  • Pap NDIAYE, Les Noirs américains en marche pour légalité, Découvertes Gallimard, 2009.
  • Pap NDIAYE et Andrew DIAMOND, Histoire de Chicago, Fayard, 2013.
  • Pap NDIAYE, La condition noire. Essai sur une minorité française, Calmann-Lévy, 2008.
  • Nicole BACHARAN, Les Noirs américains. Des Champs de coton à la Maison Blanche, Panama, 2008.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire