Article 1er. - La F∴-M∴, institution initiatique et progressive, cosmopolite et progressiste, a pour objet la recherche de la vérité et le perfectionnement de l’humanité. Elle se fonde sur la liberté, la tolérance et le libre examen ; elle ne formule ou n’invoque aucun dogme. Le Trav∴ maçonn∴ s’effectue à couvert dans le T∴ par la méthode symb∴. Cette démarche laisse au Maç∴ la liberté d’interprétation des symboles. Le Gr∴ Or∴ de Belgique, maillon de la F∴-M∴ universelle, demande à qui se présente à l’Init∴ d’être honnête et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonn∴. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’individus probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienfaisance dans le sens le plus étendu.

Saisir des mots clefs à rechercher

lundi 25 janvier 2021

∆∆∆ ∆∆∆ ∆∆∆ Vous avez dit “néolibéral” ? : La fabrique de l'individu néolibéral ( Cliquer sur l'image ) | France culture 15/01/2020

Compétitif, entrepreneur, contrôlé : comment la théorie néolibérale conçoit-elle l'individu ? Celui-ci peut-il échapper aux logiques de cette nouvelle rationalité ?

Pour Pierre Dardot, le néolibéralisme fabrique
un nouveau type de sujet, d’individu,
un
 “homme compétitif”, intégralement
immergé dans la concurrence mondiale.
Cette semaine, nous réveillons les fantômes de Margareth Thatcher et de Milton Friedman pour examiner les différents visages du néolibéralisme. Un courant de pensée traversé par de nombreuses divisions depuis son apparition dans les années 1930 lors du >>> colloque Lippman jusqu’à aujourd’hui… 

Pour beaucoup, il représente ce que le capitalisme peut produire de pire et il se trouve bien peu d’intellectuels pour le défendre tant il demeure associé aux politiques antisociales des années 80. « Le néolibéralisme, voilà l’ennemi ! », proclament les Gambetta du 21ème siècle qui voient en lui la source de tous nos maux.

Références sonores : 

- Extrait de la parabole des talents / Évangile selon Luc XIX, 12-27
- Extrait du Cours de Michel Foucault au Collège de France du 14 février 1979
- Extrait du film Riens du tout de Cédric Klapisch puis d'un entretien de Frédéric Lordon accordé à Nada Info en avril 2016
- Extrait de l’épisode 1 de la saison 3 de la série Black Mirror sur Netflix : “Chute libre”
- Interview de Naomi Klein par Regards

Références musicales : 

- Extrait de la BO du film Mary Poppins / Richard M. Sherman et Robert B. Sherman / Adaptation française de Christian Jollet
- "Lostin Yesterday" / Tame Impala
- Générique : "Time is the enemy" / Quantic

BIBLIOGRAPHIE

« Il faut s'adapter » : sur un nouvel impératif politique
Barbara Stiegler Gallimard, collection NRF Essais, 2019

- "Ce cauchemar qui n'en finit pas" Dardot et Laval
Ce cauchemar qui n’en finit pas : comment le néolibéralisme défait la démocratie
La Découverte, 2016

INTERVENANTS

Barbara Stiegler
professeure de philosophie politique à l’Université Bordeaux Montaigne, membre de l’Institut universitaire de France et responsable du Master « Soin, éthique et santé »

Pierre Dardot
philosophe, ancien militant trotskiste.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire