Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».
« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

Saisir des mots clefs à rechercher

lundi 11 mai 2020

Philosophies de Charles Baudelaire | France culture LE GAI SAVOIR par Raphaël Enthoven 20/10/2013



Portrait de Charles Baudelaire
Emission en direct et en public- Théâtre du Rond Point
Dans le cadre du week-end Mauvais Genre de France Culture

Charles Baudelaire n’est pas philosophe. Il a mieux à faire. Et mieux à dire. Ses outils sont trop précis. Plutôt la profondeur que la clarté. Ou l’ellipse que la démonstration. 

La poésie est à la philosophie ce que l’intuition est au concept, et la métaphore à la simple comparaison. La même chose, en plus vif. 

Mais enfin, il arrive, quand elle est bien lunée, que, s’oubliant elle-même, la philosophie se surprenne à puiser, dans la matière vitale d’un poème, tantôt la meilleure version de ce qu’elle pense, tantôt l’accélérateur de particules qui, soudain, lui rend l’élan perdu. 

Tel est Baudelaire, qui fait au philosophe le cadeau des images et d’un langage qui, pour saisir le réel, a enfilé son plus beau noir.

A la lecture : Georges Claisse

A la réalisation : Gilles Davidas

Aucun commentaire:

Publier un commentaire