Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».
« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

Saisir des mots clefs à rechercher

samedi 16 mai 2020

Philosophes emprisonnés : Rosa Luxemburg, Antonio Gramsci, Varlam Chalamov : penser à l'épreuve de la violence | France culture 14/05/2020



Rosa Luxemburg, Antonio Gramsci, Varlam Chalamov : trois destinées frappées par l'emprisonnement. Survivre à l'enfermement par l'analyse de la société : prisonnier de corps mais libre d’esprit ?

Mur de Rome, Pasolini dans une oeuvre
d'Ernest Pignon-Ernest
"Rosa Luxemburg est une Gramsci avant l'heure." Johann Chapoutot

Rosa Luxemburg, emprisonnée pour son engagement contre la guerre à la veille de la « grande boucherie »

"Rosa Luxemburg a grandi et s’est socialisée, intellectuellement, psychologiquement, dans un univers de répression de la pensée à plusieurs titres : à titre de femme, à titre de juive, à titre d’étrangère partout, et à titre également de sociale-démocrate, c’est-à-dire de femme très à gauche." Johann Chapoutot

Antonio Gramsci, prisonnier du régime fasciste.

"Qu’est-ce que représente Gramsci ? La liberté, la responsabilité… et la lutte, le combat pour résister contre les injustices et la répression." Andrea Semerano

Varlam Chalamov, enfermé 17 ans dans les camps de la Kolyma soviétique. 

"Chalamov nous invite à toucher une autre limite de l'humain qui est celle de l'esclave amené là par l'Etat pour mourir." Luba Jurgenson

Trois destinées frappées par l’emprisonnement, trois penseurs dont l’œuvre s’est faite à l’épreuve de la violence qui pousse l’humain dans ses limites extrêmes.

Avec :
  • Johann Chapoutot, historien spécialiste d'histoire contemporaine et du nazisme
  • Anthony Crézégut, historien et auteur de la thèse « La réception de Gramsci en France »
  • Luba Jurgenson, professeur de littérature russe et traductrice des Récits de la Kolyma de Varlam Chalamov (éd. Verdier)
  • Fabio Frosini, philosophe
  • Eleonora Lattenza, auteur de la thèse « Les archives d’Antonio Gramsci ».
  • Andrea Semerano, directeur du centre culturel la Camera Verde à Rome
  • Un documentaire de Elise Gruau, réalisé par Angélique Tibau

La bibliothèque carcérale de Gramsci, conservée
 à la Fondation Gramsci de Rome

Aucun commentaire:

Publier un commentaire