Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».
« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

Saisir des mots clefs à rechercher

vendredi 22 mai 2020

Inde, le drame du confinement | France culture 21/05/2020



Direction l'Inde : le modèle indien de croissance sans développement touche-t-il ses limites ? Que cache le plan de relance « pour une Inde autonome » annoncé avec fracas par le premier ministre et sera-t-il suffisant pour relancer l’économie ?

Un travailleur migrant à la fenêtre d'un train spécial de retour
dans son village dans l'Uttar Pradesh le 14 mai dernier
Le 24 mars dernier, le PM indien Narendra Modi décrétait le confinement pour les plus de 1, 3 milliards de citoyens de son pays.

Une décision (prise sans consultation avec les différents Etats de l’Union) qui avait jeté des millions de travailleurs précaires sur les routes, contraints de quitter les villes pour regagner leur village…

Puis, il avait ensuite décidé de la prolongation du confinement, de sorte que le déconfinement initialement prévu pour le 17 mai n’aura finalement pas lieu avant la fin du mois.

S’il flotte des incertitudes quant à la réalité du bilan sanitaire, le gouvernement s’employant à atténuer l’ampleur de l’épidémie (il est officiellement d’un peu plus de 3000 décès pour quelques 100.000 cas avérés mais l’insuffisance de tests laisse présager une situation plus préoccupante), les conséquences économiques de l’arrêt de l’activité sont sans déjà appel.

En effet, le sous-continent, qui traversait déjà une période de ralentissement de sa croissance, est sérieusement fragilisé, et le PM indien en a pleinement conscience puisqu’il a déjà annoncé des mesures censées remettre le pays sur les rails.

Alors, quel est le plan de Modi pour relancer la machine économique et éviter le désastre sanitaire et social ?  Comment prévoit-il de profiter de la crise du coronavirus pour mettre son pays sur « la voie de l’indépendance et de l’autosuffisance » - pour reprendre ses mots ? Son action politique depuis son arrivée en 2014 est-elle en phase avec cette ambition? 

Et quels seront les gagnants et les perdants de son projet politique ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire