Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».
« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

Saisir des mots clefs à rechercher

samedi 18 avril 2020

"La Ferme des animaux" de George Orwell ( Partie 2 ) | France culture 29/06/2019



Partie 2 | "Tous les animaux sont égaux, mais (il semble que cela ait été rajouté) il y en a qui le sont plus que d'autres"

George Orwell,1903
A la Ferme du Manoir, Sage l’Ancien, le plus vieux cochon de la ferme, réunit tous les animaux. Avant de mourir, il souhaite leur faire part de ses réflexions sur leur condition misérable et évoque un rêve qu’il a fait la nuit précédente : la terre était délivrée de l’homme. Lui est revenue en mémoire une chanson qu’il entonne devant eux, Bêtes d’Angleterre, animaux de tous les pays les encourageant au soulèvement.

Sage l’Ancien meurt mais le soulèvement aura lieu quelque temps plus tard. 

Les animaux chassent le fermier et les ouvriers de la ferme et prennent le pouvoir. Les cochons dirigent le nouveau régime. Les chefs, Boule de neige et Napoléon, écrivent sur un mur les sept grands principes de l’Animalisme :

"Tout deux pattes est un ennemi.    
Tout quatre pattes ou tout volatile, un ami.    
Nul animal ne portera de vêtements.    
Nul animal ne dormira dans un lit.    
Nul animal ne boira d'alcool.    
Nul animal ne tuera un autre animal.    
Tous les animaux sont égaux.    
Le temps passe."

Traduit de l’anglais par Jean Quéval
Choix d’extraits : Jean Torrent
Réalisation : Laurence Courtois
Conseillère littéraire : Caroline Ouazana
Avec Chantal Bronner
Et la voix de Makita Samba
Improvisation musicale : Jean-Philippe Morel, contrebasse et Frédéric Gastard, saxophone
Prise de son, montage et mixage : Bernard Lagnel, Manon Houssin
Assistante à la réalisation Julie Briand

Aucun commentaire:

Publier un commentaire