Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».
« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

Saisir des mots clefs à rechercher

mercredi 22 avril 2020

« Dire merci » - Message de soutien du Ballet de l'Opéra national de Paris | Opéra national de Paris 16 avr. 2020 - Via notre F LB



En ce temps d’arrêt des spectacles à l’Opéra national de Paris, des membres issus des trois corps artistiques de l’institution, l’Orchestre, les Chœurs et le Ballet ont tenu à remercier à leur manière tous ceux qui sont aujourd’hui en première ligne dans la lutte contre la pandémie. Ces initiatives spontanées sont le fruit de leur volonté d’exprimer leur profonde gratitude et leur soutien à tous ceux qui travaillent avec dévouement et courage pour nous protéger.

Vidéo réalisée par Cédric Klapisch.

C’est après avoir reçu un lien Twitter sur la vidéo réalisée par le Ballet de Rome, qu’est venue l’idée de réaliser une vidéo avec mes collègues du Ballet de l’Opéra de Paris. L’image était simple: les danseuses et danseurs dans leur quotidien de confinés continuant à s'entraîner malgré les espaces exigus, la vie familiale, le manque des proches. Non seulement, cette vidéo était la preuve quel que soit le métier, nous devions rester chez nous, mais aussi un formidable message de remerciement et de soutien envoyé à l’ensemble des personnes qui oeuvrent pour que nous puissions bientôt retrouver nos studios, nos salles de spectacle et surtout notre public. Il m’a paru évident de proposer l’idée de réaliser cette vidéo à mes collègues du ballet. Leur enthousiasme et leur volonté de délivrer ces messages étaient présents dès le début.

Quelques jours après, nous avons été contactés par le réalisateur Cédric Klapisch qui souhaitait nous proposer la même idée. Nous avons évidemment décidé d’unir nos forces. Le projet devenait concret, et plutôt que de le réaliser “dans notre coin”, nous avons informé la Direction de l’Opéra de Paris. Leur réaction, leur soutien, leur aide, ont grandement contribué à la mise en place de ce projet.

Le Directeur musical Mr. Philippe Jordan et l’Orchestre de l’Opéra national de Paris ont accepté de soutenir ce projet en donnant leur accord pour l’utilisation de la Danse des Chevaliers (n°13)​ ​extrait de la partition de Roméo et Juliette. La musique puissante et lyrique de Sergueï Prokofiev magnifiquement composée et dirigée, illustre bien trois sentiments que chacun où qu’il soit a ressenti face cet ennemi invisible: la peur, l’espoir, puis enfin une volonté de relever la tête et de venir à bout de cette situation dystopique.

C’est grâce à cette mobilisation nationale et à ces Français qui par leur dévouement ont permis à tout un pays de vivre, certes au ralenti, mais de continuer à vivre et à nous fournir l’essentiel vital tel que ravitailler les magasins, faire circuler le courrier, maintenir le réseau internet pour garder le lien avec nos proches, continuer d’instruire nos enfants, être aidé, être soigné, être sauvé. L'adaptation en un temps record des entreprises et de leur chaînes de productions sont venues appuyer cet élan de solidarité. Plusieurs initiatives artistiques ont déjà participé à ce soutien. Il nous a semblé essentiel que l’Opéra national de Paris en sa qualité d’institution publique devait par la voix de ses artistes contribuer à cette solidarité collective et rendre le confinement des français un peu moins douloureux.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire