Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».
« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Mal nommer les choses c'est ajouter au malheur du monde. » Albert Camus

Saisir des mots clefs à rechercher

samedi 7 mars 2020

∆∆∆ Zoonoses : passer du coq à l’homme | France culture03/02/2020



Où en sommes-nous des recherches sur le coronavirus chinois 2019-nCov ? Comment émergent et ré-émergent les virus humains ? Qu’est-ce qu’une zoonose ? Comment endiguer la propagation d’une épidémie liée à une zoonose ?

Comment émergent et ré-émergent
les virus humains ?
Apparu au mois de décembre 2019, 2019-nCov, le coronavirus, a infecté plus de 17 000 personnes à l’heure actuelle, dont 361 cas mortels en Chine Continentale – ce qui fait dépasser ce coronavirus en létalité sur ce territoire par rapport à l’épidémie de SRAS, en 2003. 

Ces deux virus ont en commun, avec le VIH, l’hépatite B, le poliovirus, et j’en passe, d’entrer dans la catégorie des zoonoses, c’est-à-dire de vecteurs qui passent de l’animal à l’homme et inversement. 
Pourquoi un pathogène franchit-il d’un coup la barrière inter-espèces ? 
Pourquoi devient-il subitement virulent pour l’homme ? 
Comment répondre à l’apparition de ces nouvelles maladies ? 

Zoonoses : passer du coq à l’homme : c’est le programme contagieux qui est le nôtre pour l’heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode scientifique.

Et pour évoquer les mécanismes de cette épidémie nouvelle,  comparativement aux précédentes… nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Barbara Dufour, vétérinaire, professeure de maladies contagieuses et d’épidémiologie à l’école vétérinaire de Maisons Alfort, où vous dirigez l’unité de recherche sur l’épidémiologique des maladies infectieuses animales et Anne Goffard, professeure à l’université de Lille, et chercheuse et médecin au CHU de la même ville, professeure de virologie à la faculté de pharmacie, toujours à Lille.

Le reportage du jour

Rencontre avec Jean-Claude Manuguerra chef de le Cellule d'intervention biologique d'urgence (CIBU) à l'Institut Pasteur. Quel est le parcours type d’un échantillon infecté par le coronavirus chinois au sein de la CIBU et de quelles recherches fait-il l’objet ? Par Antoine Beauchamp

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire